Être acteur, c’est un métier tout ça tout ça, il faut faire des écoles sinon on finit par mourir comme Marion Cotillard dans Batman et les gens se moquent. Mouaiiiis. Si ce n’est pas toujours une réussite, il y’en a plein des exemples d’acteurs amateurs qui livrent une superbe prestation, repartent avec des prix, tout ça parce qu’ils devaient à l’écran faire exactement ce qu’ils avaient fait ou faisaient quotidiennement dans la vie. C’est fastoche, aussi, pas de quoi pavoiser.

1. Le mec qui joue Carlo dans Le Parrain est un vrai mafieux

Carlo Rizzo, dans Le Parrain, c’était le mari de Connie, la soeur de Michael qui, non content d’avoir tapé sur sa femme, a eu le malheur de vendre Sonny, l’aîné des Corleone. Et bah le mec qui le jouait, il s’appelait Gianni Russo et c’était un vrai mafieux. Aux côtés de Frank Costello, il servait d’homme de main, conduisait des bagnoles, organisait des rackets. Ce rôle a été le premier d’une longue série qui lui a permis de s’éloigner du milieu criminel. Cela dit, Russo a également tenu un resto à Las Vegas et buté un mec dans ledit resto au cours d’une rixe. À la cool.

The Godfather - Carlo Rizzi & Vito Corleone

2. Le sergent Hartman de Full Metal Jacket est un vrai instructeur de Marines

R. Lee Ermey était instructeur militaire avant de devenir acteur. C’est à l’occasion du tournage d’Apocalypse Now qu’il fait ses premières armes devant et derrière la caméra, conduisant des hélicoptères et conseillant Coppola sur le tournage. D’abord consultant sur le tournage du film de Kubrick, il impressionne le réalisateur qui lui propose le rôle d’Hartman et lui donne la liberté d’écrire une partie de ses dialogues pour davantage coller à la vérité. Par la suite, il fera une longue carrière d’acteur de seconds rôles.

3. Les Américains du Thalys dans le film d'Eastwood

Dans Le 15h17 pour Paris (qui n’est pas un chef d’oeuvre, loin s’en faut) Eastwood reconstitue l’intervention héroïque des trois Américains qui ont maîtrisé un terroriste en passe de canarder tout le monde. Et pour son casting, le réalisateur a fait appel aux trois vrais Américains qui sont intervenus dans la vraie vie, à savoir Anthony Sadler, Alek Skarlatos et Spencer Stone. Le film raconte leur histoire d’amitié et les événements qui les ont propulsé sur le devant de la scène.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

4. Le commandant du Raid qui a repris son rôle dans Human Bomb

Ce docufiction relatant la prise d’otages dans une maternelle à Neuilly reconstitue les longues heures d’attente, la réponse politique, et l’intervention du Raid. Et dans le rôle du commandant des forces armées, on retrouve Daniel Boulanger qui, en 1993 était le vrai commandant du Raid en charge de l’intervention dans la maternelle. La boucle est bouclée.

5. Bégaudeau joue le rôle du prof qu'il était avant que Cantet n'adapte son livre semi-autobiographique Entre les murs

Avant de devenir un auteur à succès, François Bégaudeau était prof de français. Et auteur, en parallèle. L’adaptation de son livre, Entre les murs, par Laurent Cantet, a gagné la palme d’or à Cannes en 2008. Et qui y joue le rôle du prof ? Bégaudeau lui-même reprenant donc son propre rôle dans l’adaptation de son propre roman.

6. Harold Russel, le vétéran qui joue son propre rôle dans Les plus belles années de notre vie

William Wyler avait besoin d’un vétéran blessé, il a trouvé Harold Russel, ancien soldat yaant perdu ses deux mains pendant la Seconde guerre mondiale. Russel joue donc Homer Parrish dans le film sorti en 1946 et cela lui vaut un Oscar du meilleur second rôle. Mais il s’arrêtera là et ne jouera plus jamais dans un autre film.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

7. Lamberto Maggiori, ouvrier et héros du Voleur de bicyclette

Dans Le voleur de bicyclette, Vittorio Da Sica fait jouer des acteurs non professionnels afin de donner une puissance sociale supérieure à son histoire. Lamberto Maggiori, choisi pour jouer Ricci, le rôle principal, était un vrai travailleur d’usine. Film fondateur du néoralisme italien, Le voleur de bicyclette puise sa force dans cet ancrage à la réalité que le jeu en retenu des acteurs renforce.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

8. Tout le casting de La Cité de Dieu est constitué de vrais jeunes qui vivaient dans les favelas de Rio

Douglas Silva, Jonathan Haagensen ou Roberta Rodrigues, qui jouent les principaux rôles dans La Cité de Dieu, de Fernando Meirelles, étaient vraiment issus de favelas et n’avaient jamais joué dans d’autres films. Tous n’ont d’ailleurs pas continué à tourner.

9. L'ostréiculteur des Petits mouchoirs

Joël Dupuch, c’est le mec qui donne toujours des bons conseils de bon sens et rappelle à ces frivoles Parisiens le vrai sens des vraies choses de la vie. C’est Jean-Louis, l’ostréiculteur des Petits mouchoirs que les Guignols ont parodié en le faisant intervenir pour raisonner Dark Vador ou Hitler. Et c’est donc un vrai ostréiculteur du Cap Ferret qui a le mérite d’être pote avec Canet.

10. Dominique Leborne, le mec qui joue le marin-pêcheur à l'écran comme dans la vie

Dans Tempête, de Samuel Collardey, il joue un marin-pêcheur qui a une vie de marin-pêcheur Un récit presque autobiographique pour Leborne, des Sables d’Olonne, qui est quand même reparti de la Mostra de Venise avec un prix d’interprétation.

On est tous des amateurs.