Trop dur la life de voyageur, quand tu dois rattraper des heures de sommeil alors que vis dans une autre dimension temporelle. Il y a de nombreuses astuces pour s’en sortir au mieux dans ces moments d’errance somnambule (préférer l’eau à l’alcool, par exemple NON SANS BLAGUE). Et finalement, les aliments qu’on ingère ont un impact sur notre rythme biologique. C’est pourquoi il faut préférer certains aliments à d’autres pour affronter pleinement cette vie de malheur et de souffrance.

1. Si tu arrives l'après-midi, oublie le café et réserve le pour le matin uniquement

La caféine met six à huit heures avant de se métaboliser, donc si tu te fais un café à 17h, ça aura beau être très satisfaisant pour ta trachée et la cigarette qui l’accompagnera, tu vas juste flinguer ton sommeil pour la prochaine nuit.

Source photo : Giphy

2. Manger des fruits rouges dès que tu atterris

OK, c’est pas forcément l’aliment le plus aisé à trouver mais si tu arrives à mettre la main dessus, n’hésite pas. Les fruits rouges sont gorgés de vitamines, de flotte, d’antioxydants et de phytonutriments (on sait pas trop ce que c’est mais ça a l’air vachement bon pour la santé). Bref tout ce dont tu as besoin pour te remettre d’aplomb.

3. Ou du melon ou du céleri ou de la salade

En fait, on va pas se compliquer la vie. Pars du principe que durant un vol long courrier, comme tu te déshydrates beaucoup, il faut compenser avec une alimentation chargée en eau. Ouais bon, sinon tu peux aussi boire de l’eau en quantité considérable et c’est déjà pas mal.

Source photo : Giphy

4. Engloutis des glucides pour le dîner

Du riz, des pâtes ou des pommes de terre, tout cela est vivement conseillé pour le premier repas du soir. Alors que d’habitude c’est pas tip top pour passer une bonne nuit, là tu peux te faire plaisir. C’est riche en tryptophane, un acide aminé qui devrait t’aider à pioncer tranquillou.

5. ...et des protéines à foison

La volaille et le poiscaille sont également riches en tryptophane donc ne lésine pas sur ces aliments qui ont en plus le mérite de ne pas être franchement dégueulasse.

6. Des cerises en guise de dessert

Les cerises sont un des rares aliments à contenir naturellement de la mélatonine, l’hormone du sommeil. C’est donc un bon truc à savoir, de façon générale, quand tu te paies une insomnie, tu peux boire un petit jus de cerise ou en engloutir quelques unes.

Source photo : Giphy

7. Ou une banane

La banane ne contient pas de mélatonine, en revanche elle est pleine de potassium et de magnésium, deux minéraux qui nous aident à sombrer doucement dans le sommeil.

8. Bannis les fast-food

C’est pourtant bien pratique quand on arrive dans un endroit qu’on ne connait pas et qu’on est rongé par la faim. Malheureusement c’est le repas à éviter à tout prix. C’est ultra saturé en sel ce qui va aggraver ta déshydratation et c’est souvent plein de fromage ce qui constipe et ne va pas t’aider à dormir correctement.

9. Mange léger et pas juste avant de t'endormir

Tout dépend de l’heure à laquelle tu débarques mais quoi qu’il en soit évite le gros repas juste avant de pioncer ce qui va forcément nuire à ton sommeil. Si tu arrives tard opte pour de l’eau (ou du jus de cerise) et passe une bonne nuit, parce que « qui dort dîne ».

10. En gros, joue la plutôt healthy

Les burgers c’est non. Les kebab c’est non. Les tacos, c’est non. Choisis un plat plein de légumes verts, ce seront tes meilleurs alliés pour avoir de l’énergie pour ces premières journées très traumatisantes de décalage horaire.

Source photo : Giphy

Et n’oublie pas de nous envoyer une carte postale écrite durant tes premières insomnies.

Source :

Magazine Avantages

Cntraveler