Parfois dans les dessins animés, quand les personnages ont très faim, ils ont des hallucinations et voient de la nourriture à la place de leurs compagnons. Je me suis toujours demandé ce que je verrais à la place de mes proches si j’avais vraiment une bonne grosse dalle. Et maintenant que toi aussi tu te poses la question, je t’emmène faire le tour de la réponse. Bon appétit.

1. Ton père : une bonne grosse cuisse de poulet

Une belle cuisse, comme dans les dessins animés. Celle où la chair se décolle parfaitement d’un unique os, en un seul coup de dents. Ton père ferait un en-cas parfait, plein de protéines et relativement pauvre en cholestérol.

Part three, crispy-baked chicken legs.

2. Ta mère : une pastèque bien juteuse

Une fois coupée en tranches, ta mère sera très agréable à déguster sous un soleil de plomb. Malheureusement, sa chair juteuse et sucrée contient des pépins en trop grand nombre. C’est son sale caractère et son attitude autoritaire qui ont influencé cet aspect de ton hallucination.

3. Ton grand frère : une pomme de terre sautée à l'ail et au thym

Ton frère a toujours été un peu hautain et c’est pour cette raison que tu le vois au thym quand tu as une bonne grosse fringale. Avec une pointe de fleur de sel il sera excellent. A servir bien chaud sans oublier de mâcher pour ne pas s’étouffer parce que ça serait bien bête quand même.

4. Ta petite sœur : un radis bien lavé

Il n’y a rien de pire qu’un radis mal lavé sur lequel il reste de la terre qui craque sous les dents. Ainsi lavée, ta petite sœur sera idéale pour un apéritif healthy et savoureux. Un esprit sain dans un corps sain, voilà ce que tu es.

Crédits photo (creative commons) : Pierre-alain dorange

5. Ta petite amie : un pot de houmous à la coriandre

Maintenant que tu as les crocs et que ta petite copine s’est transformée une grande quantité de houmous, tu peux enfin rendre réelle cette petite phrase : « je vais te manger », que tu aimais prononcer si souvent et qui était pourtant si ridicule.

6. Ton oncle raciste : un couscous royal

Ça lui fera bien les pieds à ce xénophobe de première. Il y repensera à deux fois avant de vouloir virer à nouveau tous les maghrébins hors de France. Vivement que la digestion arrive à son terme et qu’il soit transformé en étron.

7. Ta cousine : une asperge

Grande et fine, comme ta cousine avant qu’elle se métamorphose en aliment. Elle qui aimait aller en boîte, elle ne se conservera plus très longtemps maintenant, il va donc falloir la manger. Au revoir cousine, tu étais si jolie.

8. Ta grand-mère : un raisin sec

Qui a dit que les rides c’était moche ? Qu’elle soit elle-même ou un raisin tout fripé, mamie est toujours aussi belle. En revanche, personne n’a envie de manger de raisins secs, c’est beaucoup trop désagréable sous la dent.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

9. Ton grand-père : un sablé

Papy, dont les os ont toujours été très friables, s’est changé en un biscuit qui se casse au moindre choc. Il fera un très bon accompagnement pour le café. Sans sucre, le café, parce que sinon c’est vraiment pas bon.

10. Ton chien : une pièce montée sous une fontaine de chocolat avec plein de petites paillettes en sucre et aussi des montagnes de bonbons multicolores

Il est vraiment plein de surprises ce petit chien. Il a toujours été un fidèle compagnon et aujourd’hui il fera un parfait dessert, quoiqu’un peu écœurant. Mais il ne ramènera plus jamais la balle et ne viendra plus quémander de caresses. Tu nous manqueras petit chien.

Eh ben c’était très bon, je suis repu.