Nous à Topito, on aime parler de boustifaille et pire encore, on aime se péter le bide avec de la boustifaille. Mais force est de constater qu’il existe quelques aliments qui engendrent des tensions très virulentes au sein de notre équipe. C’est comme ça, on est parfois très radicaux dans nos choix alimentaires, on ne supporte pas la nuance, c’est tout ou rien. La preuve, concernant les dix aliments suivants que tu ne peux que adorer ou haïr.

1. La coriandre

On a vraiment jeté un pavé dans la marre avec ce top très révélateur des fractures de la société française à ce sujet.

2. Les huîtres

Personnellement, les huîtres je peux en manger à toute heure du jour, je peux m’en enduire le corps ou m’en faire un masque pour les yeux. Une pointe de citron pour les voir se rétracter faiblement quelques secondes avant de les ingurgiter, pur instant de bonheur. Oui bon OK je sais que ça revient à manger un animal vivant mais rien à foutre, si le paradis avait un goût ce serait celui de l’huître.

Source photo : Giphy

3. Le réglisse

Nous sommes évidemment tous d’accord pour affirmer que le réglisse est de la merde du démon qu’on devrait utiliser comme instrument de torture pour les djihadistes, non ?

4. La gingembre

Tout d’abord, c’est clivant parce que le gingembre est associé à une alimentation healthy et les adeptes de cette alimentation sont souvent des gens détestables avec qui on aurait pas envie de partir en vacances dans un chalet. Pourtant, il se trouve que moi j’adore le gingembre en infusion, en soupe, dans la bière et que je suis vachement sympa, la preuve que le gingembre c’est la vie.

Source photo : Giphy

5. Le chou kale

Il paraîtrait (allez savoir pourquoi) que le chou kale ne serait pas apprécié de tous… J’en tombe des nues. Pour ma part, les chips de chou kale au sel et à l’huile d’olive sont des nuages aériens de bonheur. Qui font péter et qui filent une sale haleine, certes, mais un nuage de bonheur quand même.

6. Le Galak

Pour certains c’est le meilleur des chocolats, pour d’autres c’est même pas du chocolat. Encore une histoire sur fond de racisme anti-blanc, moi je pense. En revanche, on a jamais vraiment compris pourquoi l’emblème de la marque était un dauphin. Parce que la vache de Milka, je comprends le lien avec son lait, mais le dauphin ? Ah moins que ça ne soit du … de dauphin ? Non… si ?

7. La couenne de jambon

Encore un aliment qui marque le plus souvent l’incompréhension de ses congénères. Pour moi, la couenne est la seule bonne raison de manger du jambon, d’ailleurs je ne mange généralement que la couenne. Cette texture légèrement caoutchouteuse avec ce petit goût de sel industriel, ça s’associe à merveille avec mes croquettes.

8. Le beurre doux

Je ne vois pas trop où il y a débat. Les consommateurs de beurre doux sont une sous race déviante de dégénérés qui ne méritent pas vraiment de vivre dans le fond.

9. Les Mentos fruits rouge

Ça c’est bien un choix d’original qui veut montrer qu’il fait rien comme tout le monde. Non le Mentos, c’est à la menthe, point final. Et puis quoi encore ? Des huîtres sucrées aussi ? Mais sors immédiatement de ma vue, gougnafier.

Source photo : Giphy

10. Les Figolu

Le monde se divise en deux catégories. Ceux qui comme moi (et comme vous, cela ne fait aucun doute) militent activement pour interdire la commercialisation des Figolu (j’ai d’ailleurs plusieurs pétitions en cours que nous devons faire parvenir au gouvernement, mais en période d’élections on risque de se faire enfler, c’est sûr) et les autres. Ceux qui sont morts d’étouffement après avoir mangé un Figolu.

Bon je n’ai pas mentionné les tripes mais parce que ça me semble tellement naturel d’aimer ça. Mon royaume pour des abats.

Source photo : Giphy

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :