L’industrie textile est une des plus polluante au monde. Elle génère à elle seule 2 % des émissions globales de gaz à effet de serre, ça fait froid dans le dos ! Or 70 % des vêtements sont fabriquées dans des matières synthétiques et qui ont donc recours au pétrole. Alors si on veut opter pour une mode un peu plus responsable, des solutions commencent à voir le jour notamment les textiles à base de fibres alimentaires. Lachez le coton les gars, c’est trop old.

1. La fibre de sucre de maïs

Cette fibre obtenue par polymérisation (dixit wikipédia « Union de plusieurs molécules d’un composé pour former une grosse molécule » allez je vous laisse avec ça) permettrait de fabriquer non seulement des vêtements mais aussi des meubles. Histoire d’être raccord sur le plan vestimentaire avec la déco de ton salon.

2. Les fibres à base de vin

OK bon c’est pas encore ultra répandue dans la fashion sphère je vous le concède. Mais c’est pas parce que c’est rare qu’il ne faut pas encourager la pratique. Je ne vais pas ici rentrer dans les détails du processus de fabrication légèrement complexe et dont je n’ai pas tout entravé mais grossomerdo le cellulose est obtenu à partir d’un mix entre dépôt de vin rouge et bactéries. Petit bémol, ça schlingue le vinaigre.

Source photo : Giphy

3. La fibre de lait

Pour fabriquer la fibre de lait, on utilise la caséine -ce sont les protéines contenues dans le lait- qu’on mélange avec de l’eau de manière à former une pâte molle qu’on sépare ensuite en filaments. Et la bonne nouvelle c’est que tu ne sens même pas l’époisses après. C’est juste une bonne façon d’assurer la continuité de ta passion pour la raclette.

4. Le cuir de champignons

Bah attendez si on peut faire du cuir avec de l’ananas, on peut bien faire du cuir avec des champignons, je ne vois pas ce qu’il y a d’étonnant bougre de bigre.

5. La fibre d'orties

Pour le coup la fibre d’ortie n’a rien de nouveau. On l’utilisait il y a belle lurette notamment pour fabriquer des cordages et on l’a remplacé stupidement par le coton mais elle se voit petit à petit adoptée à nouveau par les fabricants de textiles puisqu’elle est biodégradable et bien plus écolo que le coton.

6. Le cuir d'ananas

Ça s’appelle le Piñatex et c’est le nouveau cuir végétal tendance qui permet une alternative un peu plus sympa avec les animaux dans la mesure où ça ne les tue pas. Yay.

7. La fibre de coque noix de coco

Oui ça commence à être un peu niché je le reconnais. Mais cette fibre commence à être de plus en plus fréquemment utilisée pour les vêtements de sport parce qu’elle permet de concevoir un tissu léger qui évite de fouetter des aisselles. Le plaisir.

Source photo : Giphy

8. La fibre de soja

Et la bonne nouvelle c’est que la texture de ce textile est très proche de celle de la soie. Intolérablement douces et légères, les fringues en fibres de soja sont plus courante dans la mode et ça devrait aller en s’améliorant.

9. Un colorant textile à base d'épluchures de légumes

Oui parce qu’on parle beaucoup de textiles mais les colorants textiles sont eux aussi très toxiques le plus souvent. C’est pourquoi l’entreprise Local Colors, en Suisse s’est emparée du problème et fabrique des colorants à partir de résidus alimentaires comme la betterave ou l’oignon. Miam.

10. La fibre de côte de boeuf

Si seulement. Après c’est vrai que le côté alternative écologique marcherait un peu moins, il faut bien reconnaître.

Source photo : Giphy

J’ai mangé mon t-shirt et mon pantalon pendant ce top.

Source : Les Echos, France Inter, Consoglobe