Dès qu’un bâtiment est abandonné, il devient un peu flippant. Une simple maison ou un aéroport tout entier. Les pistes commencent à être envahies par les mauvaises herbes, les bâtiments s’écroulent et bien sûr, plus aucun avion n’y décolle ou n’y atterrit. Des endroits comme ça, il y en a un certain nombre sur la planète. Parfois en cours de réhabilitation, parfois non…

1. L'Aéroport Central-Ciudad Real (Espagne)

Une victime particulièrement voyante des effets de la crise économique, qui a durement touché l’Espagne. Ouvert en 2008, cet aéroport censé s’imposer comme une alternative à celui de Madrid, a fait faillite en 2012. Il a coûté 1,1 milliards d’euros. Maigre consolation, c’est là où Almodovar a tourné son film Les Amants Passagers fin 2012.

La gran cagada #aeropuerto #aeropuertociudadreal

A post shared by Alvaro de la Ossa (@varodeluxe) on

2. L'Aéroport de Berlin-Tempelhof (Allemagne)

Inauguré en 1923, cet immense aéroport fut longtemps le plus grand bâtiment du monde. Détrôné par le Pentagone et par le palais présidentiel de Bucarest, il fut également fermé en octobre 2008 et a depuis été recyclé en parc.

3. L'Aéroport international de Nicosie (Chypre)

Totalement laissé à l’abandon en 1974, au moment de l’invasion turque, cet aéroport est aujourd’hui utilisé comme zone tampon par les Nations Unies.

4. L'Aéroport de Stapleton (États-Unis)

De l’ancien aéroport de Denver dans le Colorado, ne subsiste qu’une tour de contrôle abandonnée. Rendu obsolète en 1995 par la construction d’une structure plus moderne, il n’en reste plus grand chose. 58 Minutes pour vivre (Die Hard 2) y a été tourné, ainsi qu’une scène de Shining. Aujourd’hui, à part la tour, on peut y trouver des habitations.

5. L'Aéroport international Yasser Arafat (Bande de Gaza)

Inauguré en 1998, l’aéroport commença à essuyer des bombardements en 2001. Puis ce sont des bulldozers qui ont détruit la piste d’atterrissage. Il fut définitivement fermé en 2006, malgré l’absence de vols depuis déjà longtemps.

Crédits photo (creative commons) : CC BY-SA 2.0 it

6. L'Aéroport international d'Hellinikon (Grèce)

Il s’agit de l’ancien aéroport d’Athènes, fermé en 2001. Un endroit tristement célèbre pour avoir été le théâtre de plusieurs accidents tragiques.

7. L'Aéroport de Kai Tak (Hong Kong)

Quand il fut construit, l’aéroport de Kai Tak se trouvait loin des quartiers résidentiels. Mais l’expansion de la ville fut rapide et bientôt, les pilotes se retrouvèrent obligés de se faufiler entre les buildings avec leurs gros engins. Atterrir à Kai Tak étant super risqué et ce dernier étant devenu trop petit pour gérer le flot des passagers, il fut remplacé dès 1998. Bien sûr, plusieurs accidents y eurent malheureusement lieu.

#kaitakairport

A post shared by Nick (@nickmarro) on

8. L'Atoll Johnston (États-Unis)

Une région du monde magnifique qui fut bien gangrenée par les hommes. Sous le contrôle de la Marine américaine puis de l’U.S. Air Force, cet atoll voyait donc atterrir de nombreux avions, avant de se prendre quelques bombes nucléaires sur la tronche (au cours d’essais) puis de servir de lieu de stockage d’armes chimiques. En 2003, tout le monde est parti, les bâtiments furent partiellement démontés et voilà !

9. L'aéroport Robert Mueller (États-Unis)

Un aéroport de taille modeste près d’Austin, dans l’état du Texas, qui devint obsolète à l’approche des années 2000, après presque 30 ans de bons et loyaux services. La tour de contrôle est encore là et c’est également ici que le réalisateur Robert Rodriguez a ses bureaux.

#oldaustin #muellertower #sunnyday #atx

A post shared by Jenny D (@jennyde123) on

On a failli mettre l’aéroport de Castellon-Costa Azahar en Espagne, mais après avoir été abandonné, il accueille aujourd’hui quelques vols Ryanair et Blue Air…