Crédits photo (creative commons) : dullhunk

L'Inter écarté, un tableau dégagé depuis les éliminations des deux Manchester, c'est l'année ou jamais pour l'Olympique de Marseille. Et pour rêver d'une finale à l'Allianz Arena, il faudra un tirage clément. Voici les 7 clubs que l'OM pourrait rencontrer du plus simple au plus compliqué...

  1. FC Barcelone, le plus "c'est le moment"
    Quitte à sortir au prochain tour, autant ne rien avoir à perdre, et Marseille n'aime pas être favori. Barcelone aura peut-être la tête au championnat et prendra certainement de haut une équipe qui sombre en Ligue 1 et qui doit sa qualification à Brandao. La dernière fois que l'OM a brillé en LdC, c'était à l'époque où il suffisait de battre Milan pour être champion d'Europe. Désormais, c'est le Barça qu'il faut viser. Très faisable, surtout quand tu imagines Kaboré museler Messi, tout le match. Presque facile.
  2. Bayern Munich, le plus "Ils ont déjà tout donné"
    Le Bayern a certes passé 7 buts lors de sa dernière sortie européenne, mais contre le FC Bâle, le club de Yapi-Yapo. Ne nous laissons pas aveugler par cette fanfaronnade bavaroise : le Bayern a jeté toutes ses armes dans la bataille, Marseille connait par cœur les feintes de Ribéry et il reste encore 15 jours à Robben pour se blesser. L'an dernier, en 8ème, le Bayern n'avait pas passé l'obstacle Inter... En plus une finale de LdC dans leur stade leur collera une énorme pression. Super prenables les allemands, malgré Gomez,le Brandao allemand.
  3. Real Madrid, le plus "priorité à la Liga"
    Entre le Real qui compte ne rien lâcher au Barça en Championnat et l'OM qui a déja commencé à lâcher des points, des places et sa dignité à Ajaccio, Brest ou Evian, on se dit que tout est possible. La Ligue des Champions, c'est aussi une question de priorité, Marseille n'en a plus qu'une. D'autant que les chevilles de Ronaldo se souviennent encore de Diawara.
  4. Milan AC, le plus "on connait le quartier"
    L'OM sait jouer à l'italienne et l'a montré contre l'Inter. Si toutefois on considère que "jouer à l'italienne", c'est refuser le jeu, placer des tacles pas très propres à longueur de match et crucifier l'adversaire en fin de match, alors oui, Marseille sait jouer à l'italienne. Et ne perd jamais contre le Milan. Ou presque. Ok, des fois, mais Inzaghi fait des Sudoku en maison de retraite maintenant.
  5. Chelsea, le plus "fin de cycle"
    Depuis une petite année, on n'espère plus vraiment un retour de Drogba sur la Cannebière. L'Ivoirien n'a plus vraiment ses jambes de 20 ans et cette prolongation contre de séduisants Napolitains a dû faire bien du mal aux Londoniens. Le seul jeune talentueux de l'effectif, Villas Boas, a été écarté, la fougueuse jeunesse marseillaise devraient mettre un terme à l'épopée de Chelsea en Europe. Et Roman Abrahamovic, séduit par la ferveur, tentera de venir contrer le PSG avec ses millions dans le sud l'an prochain... Le scénario parfait.
  6. Benfica, le plus "la vengeance est un plat qui se mange froid"
    La main de Vata est encore dans toutes les mémoires sur la Canebière. D'autant que les Portugais semblent avoir un seul but dans l'existence : nous reléguer au fin fond du classement UEFA pour piquer notre place. La dernière fois que les Marseillais ont croisé le Benfica, ce sont les joueurs de Lisbonne qui sont passés malgré des buts de Niang et Ben Arfa. Désormais, il faudra compter sur Brandao et Valbuena. Comment ça on est mal ?
  7. APOEL Nicosie, le plus "tueur de clubs français"
    L'épouvantail chypriote, le club qui a réduit à néant le peu de crédibilité européenne de l'OL, la redoutable armada de Nicosie est le pire tirage possible. Nicosie, c'est la Grèce de 2004, le bourreau du football français. On a tout à perdre dans "l'enfer" du GSP Stadion : des mecs qui mettent Kaká sur le banc sont forcément sûrs de leur affaire. Ah moins que ce soit pas le même...

Et vous, vous priez pour tomber sur qui ?