"On a tous en nous quelque chose de Tennessee" disait le philosophe. De fait, on a tous entendu parler ou vu un film adapté d'une pièce de Tennessee Williams, même si on sait pas forcément qui c'est. Voici donc, afin de briller dans les dîners en ville et de combler un manque cruel dans la culture cinématographique, le top 10 des meilleures adaptations des pièces de Tennessee Williams en images qui bougent.

  1. Un tramway nommé désir (1947) : sans doute l'œuvre la plus connue. Ce roman récompensé d'un prix Pullitzer en 1948 est adapté la même année au théâtre et révèle un jeune inconnu de l'Actor Studio. En 1951, ce même acteur reprend son rôle de beauf alcoolique et violent aux côtés de Vivien Leigh dans le film d'Elia Kazan. Si la pièce est régulièrement jouée au théâtre, il est très difficile d'envisager depuis un autre Stanley Kowalski que Marlon Brando et son célèbre t-shirt sale.
    http://www.youtube.com/watch?v=bmQcX8hE33w
  2. Soudain l'été dernier (1958) : cette pièce de théâtre est adaptée par Joseph L.Mankiewicz et sort en 1959. Sorte de "Vol au dessus d'un nid de coucous" avec Elizabeth Taylor à la place de Jack Nicholson, ce thriller met en scène Katharine Hepburn en vilaine mârâtre voulant faire lobotomiser sa nièce. Bonne ambiance, donc.
  3. La chatte sur un toit brûlant (1955) : le film sort également en 1959, avec Elizabeth Taylor dans le rôle-titre et Paul Newman interprétant son mari, alcoolique notoire. "Maggie the cat" a fait de ce huis-clos familial l'un des grands classiques du cinéma hollywoodien des 50's. Paul Newman en pyjama tout au long du film n'y est pas étranger non plus.
  4. La ménagerie de verre (1944) : la première pièce de Tennessee Williams a été adaptée deux fois. Une première fois en 1950 par Irving Rapper avec Kirk Douglas, et une seconde en 1987 par Paul Newman, avec John Malkovich. Encore une histoire de famille et de névrose qui a passionné les foules puisqu'il s'agit de la plus adaptée. En 73, un téléfilm a été tourné avec Katharine Hepburn.
  5. La rose tatouée (1951) : l'adaptation ciné (1955) a souffert de la censure: sexualité et critique de la bigoterie sont à peine abordées, alors qu'omniprésentes dans la pièce. Il reste tout de même Burt Lancaster (excusez du peu) et l'apparition de l'auteur himself.
    http://www.youtube.com/watch?v=53FoUZVHxNQ
  6. Propriété interdite (1966): adaptée par Sydney Pollack, le scénario a été écrit par Francis Ford Coppola. Le film fait un peu chichiteux de nos jours avec ses envolées lyriques sur fond de Grande Dépression mais il reste agréable à regarder.
    http://www.youtube.com/watch?v=j0Cw-bkQLPM&feature=related
  7. Baby Doll (1956) : réalisé par Elia Kazan, ce film raconte l'histoire d'un homme qui attend que sa femme ait l'âge légal pour coucher avec elle. Voilà voilà. Il a été retiré suite à la pression de groupes catholiques outragés. Un film grinçant sur le vieux Sud.

Allez, un peu de cinéma classique de temps en temps, ça ne fait pas de mal, promis.