Ça sent les vacances, ça y est. Tu rêves de sable chaud, de parasol, d’eau transparente à 25 degrés, de chants de cigales, et de soleil qui réchauffe ta peau fatiguée par une année de boulot, de grèves et de pandémie mondiale. Et tu penses franchement que tu vas pouvoir te prélasser pépouze sur une plage tout en ayant des enfants ? C’est beau, tant de naïveté.

1. Ne rien faire

Genre rien du tout. Pouvoir passer l’après midi entière sans bouger un orteil de ta serviette, en sentant tous tes muscles se détendre, calmement. Non ça c’est terminé, t’as Jason et Clitorine à surveiller en permanence, pour éviter qu’ils se noient, qu’ils se tapent ENCORE sur la tronche et qu’ils remplissent une des activités que font tous les enfants à la plage.

2. Lire un livre

Mais genre vraiment. Genre plus d’une page, tranquillement. Ça c’est plus possible depuis que tu as un enfant (ou même plusieurs parce que t’es maso). Non maintenant, la plage n’est qu’une grande aire de jeux pour eux, une aire de jeux que tu dois surveiller tout le temps pour éviter de les perdre de vue ne serait-ce qu’une minute.

3. Te mettre de la crème solaire

Parce que tu n’as pas le temps, tu dois déjà tartiner toute ta marmaille toutes les deux heures, installer les serviettes, les parasols, les glacières, sortir les jeux, gonfler les bouées, foutre toute le monde en maillot, soigner une blessure de méduse, donner à boire, remettre un chapeau, remettre encore de la crème, secouer les serviettes pleine de sable, et pouf voilà, il est 18h, faut rentrer, et t’as la peau cramée.

4. Ne pas prendre 7 kilos

Parce que ce salaud de vendeur de churros passe toutes les dix minutes devant ta serviette et qu’au bout de la 4ème fois, tu as cédé aux demandes incessantes de tes mômes qui ont très envie de manger du gras fondu plein de sable. Sauf qu’en fait, après avoir payé 10 balles les deux beignets, ils se rendent comptent qu’ils n’aiment pas ça, et tu dois finir tout ça, parce que c’est mal, le gaspillage. Et le pire… c’est que tu as aimé ça.

5. Ne pas paniquer

Parce que tu as perdu Jason des yeux pendant 24 secondes et que tu ne sais plus où il est. Si ça se trouve il s’est noyé, ou alors il a été kidnappé, ou alors il s’est trouvé une autre famille et est parti vivre avec eux. Tu imagines tout et n’importe quoi, c’est vachement long 24 secondes. Alors que ce petit con s’était juste planté de serviette.

6. Y aller léger

Avant d’avoir des enfants, tu pouvais débarquer sur le sable chaud sans rien d’autre que ton monokini. Maintenant il te faut un semi-remorque, pour transporter tous les jeux, les truc gonflables, le pique-nique du midi, le goûter, le parasol, et la tente anti-uv du petit dernier.

7. Ecouter de la musique

Par là, je veux dire pouvoir mettre des écouteurs pour écouter chanson dans son intégralité, sans devoir être interrompue toutes les 10 secondes par Clitorine qui a trouvé un coquillage et qui veut absolument te le montrer, comme les 78 autres qu’elle avait déjà trouvé avant. Il est où, le silence et le bruit des vagues ? Oui parce que c’était ça que tu essayais d’écouter dans ton casque depuis une heure. La dernière compile de Nature & Découverte te faisait vraiment baver.

8. Te baigner tranquillement

Sans devoir nager avec trois grumeaux collés à tes épaules qui te demandent de jouer à Sauver Willy et te serrant le cou de façon criminelle, tout en buvant la tasse parce qu’ils trouvent ça très drôle de te coller la tête sous l’eau tout en appuyant avec leurs pieds. Toi, tu voulais juste nager jusqu’à la bouée, et bah c’est loupé.

9. Mater discétos les voisins de serviette

Parce qu’il n’y a plus de voisins de serviette sexy, quand tu as des mômes qui braillent en permanence. Tous les voisins sexy sont à 100m de toi et ils te fuient comme la peste, parce qu’ils veulent juste du calme pour lire un bouquin en écoutant de la musique et qu’ils le peuvent, eux. Ils n’ont aucune envie de voir Jason et Clitorine se balancer une méduse morte à la gueule en hurlant. Étrange, non ?

10. Avoir une serviette sans sable dessus

Une serviette immaculée, sans sable qui gratte dessus, où tu peux poser tes cuissots sans que ça te fasse un gommage bien profond de la peau. Mais ça, c’est devenu impossible avec tes mômes qui ne savent pas se poser avec délicatesse. Non eux, ils s’affalent en dérapant, sinon c’est pas drôle.

De toute façon, on te l’avait déjà dit : on ne ramène pas son enfant à la plage bon sang !