A moins de vivre dans une grotte depuis quelques dizaines d’années, tu ne peux ignorer que la planète n’est au meilleur de sa forme et qu’on risque tous de crever d’ici peu de temps (coucou, c’est l’Optimisme qui te parle). En attendant, tu peux aussi apprendre à ton môme à essayer de survivre dans un monde post-apocalyptique, histoire qu’il puisse un peu se démerder et savoir vivre en autonomie, tout en étant écolo. Waw, c’est beau.

1. Faire du feu

Même si tu lui interdis d’habitude de jouer avec des allumettes, savoir faire du feu peut toujours servir hein, pour le jour où il n’y aura plus de lumières ni de radiateurs parce que tout aura pété. Ça peut être pratique de lui apprendre à faire du feu tout seul comme un grand histoire de savoir faire cuire des pâtes au feu de bois, le tout sans crever de froid.

2. Savoir se nourrir en pleine nature

Un jour les supermarchés n’existeront plus parce qu’il n’y aura plus de ressources et qu’on sera tous en train de crever la dalle, enfin ça, ça sera juste le cas pour les personnes qui n’auront pas appris à différencier les champignons et les baies dans la forêt et à chasser les écureuils. Ton môme lui, il pourra survivre et si ça se trouve il ouvrira même un resto post-apocalyptique, on sait pas hein.

3. S’essuyer les fesses avec une feuille

Ouais parce que le PQ n’existera plus et qu’en plus c’est un déchet supplémentaire, alors on évite. Si tu lui apprends à se torcher les fesses tout seul avec ce qu’il trouve, il évitera de faire ça avec des orties et pourra se la péter auprès de ses potes. Y’a pas de petites victoires.

4. Savoir se déplacer dans le noir complet

Parce que la lumière, c’est bientôt terminé, ça consomme trop, puis on sait pas combien de temps ça va encore exister vu le bordel dans lequel on est en train de sauter à pieds joints. Apprend-lui à se déplacer dans le noir comme un chat, ça pourra toujours lui servir.

5. Apprendre à faire du bateau

Parce l’avion c’est no way, ça pollue beaucoup trop, c’est terminé ces conneries. Greta a bien réussi à rejoindre New York en voilier, y’a pas de raison que ton môme ne sache pas faire la même chose.

6. Apprendre à faire du vélo

Comme pour l’avion, la voiture sera bientôt complètement dépassée, et faudra avoir les mollets bien costauds pour se déplacer un peu partout. Alors hop, on vire les petites roues et on pédale maggle, y’a plus le choix là.

7. Se soigner sans médocs

Ouais bon ok, y’a certains médocs qui sont difficilement remplaçables, mais apprendre à se soigner avec les plantes déjà présentes dans la nature peut franchement l’aider, surtout quand y’aura des pénuries, et il n’est jamais trop tôt pour lui apprendre à faire des cataplasmes avec des graines de moutarde.

8. Organiser des après-midis ramassage de déchets

Aller au ciné ? Nul. Au musée ? Chiant. Non, l’activité qui peut vraiment servir à quelque chose, c’est de lui filer un sac, une paire de gants, de le trimbaler au parc et de lui faire ramasser tous les déchets qu’il trouve au sol. Ça rendra la planète plus propre, puis ça lui coupera l’envie de jeter son mouchoir par terre la prochaine fois.

9. Jouer au petit chimiste

On le sait bien maintenant, on a clairement pas besoin d’acheter des produits ménagers, de la lessive toute faite ou même du dentifrice. Tout ça peut être fabriqué à la maison avec des produits simples et non toxiques, et ça peut être un truc cool à faire avec ton môme. Puis ça l’occupera un peu tiens, une pierre deux coups.

10. Apprendre à différencier les matières

Savoir faire la différence entre le plastique, l’alu, le bois, pour qu’il sache comment recycler ses déchets et surtout pour qu’il descende les poubelles à votre place parce que vous avez bien la flemme de descendre les 2 étages. C’est aussi pour ça qu’on fait des gosses hein, pour les exploiter quand on a vraiment pas envie de bouger. Puis ça lui apprendra à recycler et à produire moins de déchets, c’est pas con du coup.

Et vous, vous pensez que votre gamin va survivre à tout ça et se transformer en Greta ? On lui souhaite hein.