Le cinéma, c’est bien joli mais on y trouve tout autant de racisme que partout ailleurs. Les propos ne sont pas toujours frontalement racistes, ce sont plutôt des remarques, des maladresses, ou tout simplement une attitude franchement xénophobe de la part du public. Bref, y’a encore du chemin et les clichés (surtout au cinéma) ont encore de beaux jours devant eux.

On recense ici les situations de racisme dénoncées par les comédiens et comédiennes eux-mêmes mais il va sans dire que la liste est bien plus longue…

1. Leïla Bekhti qui se fait tej' d'un casting parce que le réalisateur n'a pas prévu d'avoir un personnage arabe dans le scénario

Si elle est maintenant bankable et souvent à l’affiche, ses débuts n’ont pas toujours été faciles. Elle revient ainsi sur un casting qu’elle a passé au début de sa carrière et qui l’avait emmenée jusqu’en finale face à une comédienne blonde aux yeux bleus. Finalement le réalisateur a porté son choix sur sa rivale en expliquant qu’il n’avait pas prévu que le personnage soit arabe et qu’il n’aurait pas le temps de réécrire le scénario pour s’adapter…

2. Idris Elba qui abandonne le rôle de James Bond soûlé par les attaques racistes du public

Entre Sean Connery qui critiquait ce choix de casting pointant du doigt le fait qu’Idris Elba n’était « pas très anglais » et la tonne de commentaires merdeux de gros fachos, l’acteur a lâché l’affaire. Il ne sera donc pas à l’affiche du prochain James Bond. Génial.

Source photo : Giphy

3. Donel Jack'sman qui se fait traiter de "sale noir" en plein spectacle

Oui, oui. En 2018. Bon alors d’accord c’était à Nice. Mais quand même. L’humoriste s’est fait traité à trois reprises de « sale noir » comme en témoigne la vidéo prise par une autre spectatrice. Enfin bon, on accuse ce spectateur de racisme mais si ça se trouve il relevait juste le fait que la salle était bien remplie et signalait qu’elle était « noire » de monde. On voit vraiment le mal partout, c’est dingue ça.

4. Kad Merad confie que son nom a rebuté quelques producteurs à ses débuts

Evidemment on parle de ses débuts avant qu’il devienne une super méga star. A l’époque il avait été repéré dans une pièce et on voulait lui proposer le rôle de François Ier jeune mais son nom a bloqué les producteurs. A tel point qu’il a même failli en changer pour ne plus subir ce genre de déceptions, mais en fait BALEK et on est bien content.

5. Stéphane Soo Mongo qui n'est pas pris à un casting "pour ne pas heurter la sensibilité du spectateur"

L’acteur d’origine camerounaise qui joue notamment dans la série Section de recherches raconte ainsi avoir passé un casting au début des années 2000 dont l’intitulé précisait que le rôle était « ouvert à tous ». Mais c’est finalement un acteur blanc qui a été choisi soi disant « pour ne pas heurter la sensibilité du spectateur ».

6. Nadège Beausson-Diagne, surnommée "bamboula" sur le tournage de Plus belle la vie

Elle était le commissaire Sara Douala dans Plus belle la vie mais aussi « bernadette » dans Podium. L’actrice s’est exprimée dans l’ouvrage collectif « Noire n’est pas mon métier » qui réunit les témoignages de 16 comédiennes noires victimes de racisme dans leur métier. Elle y raconte à cette occasion qu’un directeur artistique de la série télé l’a surnommée « Bamboula » pendant un tournage. Mais ça ne s’arrête pas là, elle partage les réflexions auxquelles elle est confrontée quotidien du genre « Vous parlez africain ? » ou « trop noire pour [jouer] une métisse » ou encore « pas assez africaine pour une Africaine ». Bref du lourd.

7. John Boyega critiqué par les fan de Star Wars pour sa couleur de peau

Il joue le rôle de Finn dans la postlogie Star Wars et ça n’a pas plu à tout le monde. Parce qu’on préfère que les strom troopers, ça reste plutôt du genre… blanc. Les fans de la saga ont même appelé à boycotter l’épisode VII. Evidemment vu le succès, on peut dire que ça a bof marché. En revanche les fans fachos ont tous développé une maladie longue et douloureuse avec des bubons de pus qui leur ont poussé sur chaque parcelle de leur peau…

Non c’est pas vrai, mais on a le droit le rêver.

Source photo : Giphy

8. Cecile Djunga humoriste et miss météo sur le RTBF insultée au quotidien par des fachos pur jus

On l’a connaissait peu par chez nous il y a encore quelques mois mais la jeune comédienne belge a soulevé un vent de révolte en postant une vidéo dans laquelle elle dénonce les attaques incessantes dont elle fait l’objet concernant sa couleur de peau. Âmes sensibles, ne pas s’abstenir, mais se préparer à avoir des poussées de rage et à ressentir une terrible tristesse après ces confessions si nauséabondes.

9. Kal Penn insulté lui aussi au quotidien confie par ailleurs le racisme des castings pour les acteurs d'origine indienne aux Etats-Unis

Révélé par la série Dr. House, l’acteur raconte qu’il a du subir un paquet de castings gluants de clichés avec des mentions articulées en ces termes « Personne ressemblant à Ghandi « , « génie de l’informatique pakistanais, toujours en train de transpirer » ou encore « partenaire de labo indien et excentrique ».

Source photo : Giphy

10. Frédéric Chau concernant son film Made in China

Star du Jamel Comedy Club et du carton Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ?, l’acteur humoriste revient au devant de la scène avec un film dont il a co-écrit le scénario. Il raconte dans une interview que quand il a parlé de ce film à un producteur, celui-ci a tiqué sur le casting majoritairement asiatique et lui a dit « Ah d’accord, alors vous aussi vous vous mettez à faire des films entre vous » ce à quoi il lui a répondu à juste titre « Le jour où vous arrêterez, vous, de faire des films entre vous, on en reparlera« . Mais en dehors de ça, l’acteur prend régulièrement la parole pour lutter contre le racisme anti-asiatique. Il a même participé à la web-série « Ça reste entre nous » que je vous recommande vivement et qui aborde précisément les clichés rencontrés à l’égard des asiatiques (acteurs ou non).