Au cinoche, on peut te faire croire ce qu’on veut. Qu’à Paris tout le monde joue du Piaf à l’accordéon, qu’on entend le son des vaisseaux dans l’espace et que deux personnes s’aiment. Les acteurs jouent tellement bien qu’ils peuvent donner l’impression de s’aimer à l’écran alors qu’ils ne peuvent pas se sentir en vrai. C’est heureusement pas tout le temps le cas, mais ça arrive régulièrement, et entre deux scènes de baiser (ou de baise) on peut avoir le droit à des disputes pires que celles que tu as avec la personne qui partage ta vie (oui je parle de ton chat.)

1. Dakota Johnson et Jamie Dornan dans "50 nuances de Grey"

Les deux acteurs avaient pas mal de scènes de cul à tourner ensemble, ça aurait pu les rapprocher un peu, mais non. Apparemment ils se supportaient pas pendant le tournage, et ça se voit même un peu dans les interviews de promotion. Quand on leur demande s’ils se détestent, on sent un énorme vent de malaise. Aujourd’hui ça irait beaucoup mieux. Je suis soulagé.

2. Tom Hardy et Charlize Theron dans "Mad Max : Fury Road"

Je suis personnellement amoureux de ces deux personnes, mais elles ne se sont pas super bien entendues sur le tournage de Fury Road. Tom Hardy était un peu difficile à vivre d’après Charlize Theron, mais tout le monde s’accorde à dire que ça n’a rendu le film que meilleur, puisque les deux personnages qu’ils incarnent sont pas franchement potes. Comme moi et mes collègues de travail qui me lancent des objets contondants au visage dès que je parle.

3. Pierce Brosnan et Teri Hatcher dans "Demain ne meurt jamais"

Le tournage de ce James Bond était un peu tendu : Teri Hatcher arrivait tout le temps en retard, donc Pierce Brosnan l’engueulait régulièrement. On peut comprendre. Sauf que l’actrice a révélé plus tard qu’elle était en début de grossesse et qu’elle avait des nausées matinales, d’où les retards fréquents. J’ai utilisé la même excuse pour le boulot mais on ne m’a jamais cru. Bizarre.

4. Leonardo Dicaprio et Claire Danes dans "Romeo + Juliette"

C’est décevant. Le jour où j’ai appris cette nouvelle j’ai pleuré sept heures d’affilée. Léo et Claire n’étaient pas follement amoureux comme dans le film. Il faut dire qu’elle avait 16 ans et lui 22 et qu’il a pas arrêté de faire des blagues bien lourdes sur le tournage. Et comme ça la faisait pas trop rire, Dicaprio trouvait Danes froide et arrogante. Grosse histoire d’amour.

5. Sharon Stone et William Baldwin dans "Sliver"

Dans le film c’est Baldwin qui a le dessus, mais dans la réalité c’est Sharon Stone qui torturait son binôme. Pendant une scène de baiser, elle a voulu lui faire mal en lui mordant la langue. Il n’a pas pu parler pendant une semaine. Il était pas très content.

6. Patrick Swayze et Jennifer Grey dans "Dirty Dancing"

Ah, la belle histoire d’amour. Apparemment Jennifer Grey n’en avait rien à battre de l’amour et préférait demander à refaire toutes les scènes 50 fois, ce qui tapait un peu sur les nerfs de Patoche. Et impossible de faire un reproche à Bébé, sinon elle se mettait à pleurer dans son coin. Et on laisse pas Bébé dans un coin.

7. Harrison Ford et Sean Young dans "Blade Runner"

Dans le film, Sean Young et Harrison Ford ont le droit à une belle scène de baiser, mais pendant celle-ci Ford a poussé un peu trop fort sa partenaire contre le mur. Elle s’est mise à pleurer et lui en voulait un peu, d’autant plus qu’ils ne se supportaient déjà pas trop à la base.

8. Diana Rigg et George Lazenby dans "Au service secret de sa majesté"

Au moment du tournage de ce James Bond, Diana Rigg était une comédienne renommée de théâtre alors que Lazenby était inexpérimenté et un peu bouffon sur les bords. Donc logiquement elle l’a détesté directement. Lui s’est tapé toutes les filles du tournage sauf sa partenaire principale, et ça c’est une belle preuve de beaufitude, on applaudit.

9. Marilyn Monroe et Tony Curtis dans "Certains l'aiment chaud"

Un peu comme un mélange de Teri Hatcher et Jennifer Grey, Marilyn Monroe était toujours en retard et ingérable en tournage. On devait souvent faire une soixentaine de prises pour une seule scène. Et ça, Tony, ça lui a bien cassé les couilles.

10. Julia Roberts et Nick Nolte dans "Les complices"

Le truc classique, les deux ont tourné ensemble puis ont commencé à se lancer des petites piques par interviews interposées. Chacun était d’accord pour dire que l’autre était désagréable, et ça, moi, ça me chagrine parce que j’aime pas quand les gens sont pas heureux.

Durant ce top je me suis moi-même disputé avec mon clavier.