Je vous ai déjà parlé de mon passé de comédienne ? Ouais j’ai fait un peu le Cours Florent ouais ouais, alors c’est sûr que je suis bien calée pour pouvoir parler de cinéma. Vous savez moi la figu j’en ai fait pas mal et bien vite je me suis rendue compte que je faisais de la figu toujours dans les mêmes films, ce qui s’explique sûrement par mon physique gracieux. Tout ça pour dire que quand on a une grande carrière d’acteur comme moi, on choisit pas forcément mais on peut finir par se retrouver dans les mêmes films. Mais au final c’est pas très grave parce qu’on se retrouve quand même dans ce top, et ça ça veut dire qu’on a réussi.

1. Laurent Lucas

Dernièrement retrouvé dans Grave le premier film de Julia Ducourneau, Laurent Lucas avec ses grands yeux angoissants passe rarement à côté d’un film qui exprime le malaise. Quelques exemples parmi tant d’autres : Harry un ami qui vous veut du bien, Qui a tué bambi ?, Lemming.

Source photo : Giphy

2. Jeanne Balibar

Avec son joli petit minois, elle est la figure de proue du cinéma d’auteur français (on se fade rarement un film de Desplechin sans la voir pointer le bout de son nez) : intellectuelle, dramatique avec cette pincée d’humour grinçant pour accompagner sa voix suave, bref faut pas s’attendre à la voir dans Les Tuche 3.

Source photo : Giphy

3. Helena Bonham Carter

Certes Helena Bonham Carter joue toujours les mêmes rôles (d’ailleurs on l’avait déjà signalé dans ce top, parce que nous on dénonce) mais tout ça est logique, c’est d’abord parce qu’elle joue toujours dans les mêmes films. Pour faire simple, sa carrière se résume à un rôle de folle récurrent dans tous les films de Tim Burton. A tel point qu’elle est même devenue un personnage d’animation dans Alice aux pays des Merveilles. Aie.

Source photo : Giphy

4. Louis Garrel

Encore un adepte du cinéma d’auteur (on n’est pas le fils de Philippe Garrel pour rien), un peu comme Helena Bonham Carter le p’tit Louis à trouvé son réalisateur fétiche, Christophe Honoré. Du coup bah forcément, naturellement, logiquement, on peut dire qu’il joue un peu toujours dans les mêmes films.

Source photo : Giphy

5. Alexandra Lamy

Malheureusement la bonne Lamy ne décroche pas de la comédie française bien moisie, c’est dommage on l’aime bien et son passage dans Les Infidèles a montré à quel point elle avait l’épaisseur d’un personnage dramatique mais bon en attendant que le vent tourne, elle reste abonnée aux comédies qui font saigner du nez.

Source photo : Giphy

6. Philippe Nahon

Calvaire, Irréversible et Seul contre tous, La meute, Haute tension, Carne… Si Philippe Nahon a quand même tourné dans d’autres films (très bons par ailleurs), on est à 86 % sûr de le croiser dans un film pour peu qu’il soit glauque et sanguinaire.

Source photo : Giphy

7. Vincent Lindon

Si notre bon vieux Vincent a eu une filmographie assez variée, c’est devenu l’acteur incontournable des films sociaux, avec La loi du marché, les chevaliers blancs ou encore Welcome. Et tant mieux pour lui parce qu’ils sont toujours réussis, de toute façon je m’en fous je dirai jamais du mal de Vincent Lindon, je l’aime de tout mon corps et toute mon âme.

Source photo : Giphy

8. Christian Clavier

Bon, OK, là on est sur le parrain de la comédie française. A tel point qu’il devient film après film une caricature de lui-même repoussant les limites de son accent bourgeois propre au boulevard. Mais Clavier a surtout sombré dans la comédie française qui pique les yeux, celle qui se dit non raciste tout en étant raciste, dans la veine de Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? (dont la suite arrive bientôt pour le plus grand plaisir des dépressifs qui pourront enfin mettre fin à leurs jours dans la salle de cinéma), A bras ouverts, Les profs, Une heure de tranquillité

Source photo : Giphy

9. Scarlett Johansson

C’est dommage, on avait beaucoup d’espoirs sur cette jeune et douce Scarlett. Et puis Marvel est arrivé et a tout pété, elle est devenue le symbole de la super héroïne en combi moulante. C’est moche, Scarlett.

Source photo : Giphy

10. Dany Boon

On va pas se mentir, c’est difficile de projeter Danny Boon dans un film d’action ou un film dramatique ou un film d’horreur ou un film d’auteur ou un film érotique ou alors un film bien de façon générale. C’est peut être pour ça qu’il ne joue que dans ses propres films, on l’en remercie d’ailleurs, c’est gentil.

Source photo : Giphy

Vérité, force & honneur.

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool :