Il y a des gens à qui la période Noël met le moral à zéro. On espère pour eux qu'ils ne tomberont jamais sur ces daubes cinématographiques intersidérales à dégouter le moindre môme d'attendre le gros monsieur en rouge. Pour éviter ça et protéger vos gamins de ces petites horreurs, éteignez la télé et regardez le sapin, c'est plus sûr. (maj déc. 2013)

  1. Santa with Muscles (Quand le Père Noël s'en mêle) (1996)
    Hulk Hogan, roi du catch, dans le rôle du Père Noël, forcément ça laisse des traces.
  2. Santa Claus (1959)
    Le pitch de ce film mexicain: "avec l'aide de Merlin l'enchanteur, Santa Claus doit déjouer les plans machiavéliques du Diable qui veut anéantir la fête de Noël". En vrai. Cette merveille est dans le domaine public, et est donc librement téléchargeable en anglais (pour les sous-titres, vous devrez vous débrouiller)

  3. Home Alone 4 (Maman, je suis seul contre tous) (2002)
    C'est comme le foie gras, ça sent l'indigestion.
  4. Le père Noël contre les Martiens (1964)
    Les petits martiens sont tout déprimés : ils ne savent pas ce qu'est un VRAI Noël. Qu'à cela ne tienne, les Martiens décident donc de kidnapper le Père Noël pour organiser une fête digne de ce nom sur la planète rouge. Mais certains ne voit pas ça d'un bon œil... Un navet intergalactique disponible en version intégrale. On vous met au défi d'aller au bout.

  5. The Santa Clause 3: The Escape Clause (2006)
    "Super Noel". "Hyper Noel"... La meilleure campagne pour le Tim Allen-thon. Une série en 3 films qui fera date. Ou pas
  6. Deck the Halls (Voisin contre voisin) (2006): Mattew Broderick contre Danny de Vito. Un casting de choc pour un film en toc. Qui sera le roi de Noël ? On s'en cogne en fait.

  7. La course aux jouets (1996)
    Avant d'être gouverneur, Schwarzenegger faisait aussi de grosses daubes.
  8. Frère Noël (Fred Claus) (2007)
    Le père Noel a un frère. Oui, oui. Et ta soeur ?
  9. Silent Night, Deadly Night (Douce Nuit, sanglante nuit) (1984)
    Une version film d'horreur où le père Noel a un léger problème de hache. Avec autant de pression, il fallait bien un jour qu'il finisse par péter les plombs.

  10. Very Bad Santa (Santa's Slay) (2005)
    Une comédie bien lourdingue avec Emilie De Ravin, débauchée de Lost pour l'occasion, qui repose sur cette idée : le Diable a perdu un pari contre un ange, et doit assurer les mille prochaines années dans la peau du Père Noël. Brillant.

  11. Santa Claws (1996)
    Noël version "contes de la crypte". C'est vraiment super bien joué. Vous allez trouver difficile d'aller au bout de la bande-annonce tellement c'est mauvais.

Pour les amateurs de cinéma d'auteur, il existe aussi la catégorie "Films pour les grands". Et vous, vous en voyez d'autres des daubes noelesques ?

Source photo : appshopper.com