L’équation était aussi simple qu’absurde : dans cette finale de groupe, Angleterre et Belgique sont dans un mouchoir, et le 2ème a, à priori un tableau plus dégagé que le 1er, qui devra en plus aller jouer à Perpette-les-Oies. Du coup, est-ce que ça vaut bien le coup de se mettre le cul par terre pour gagner un match et se créer de nouveaux emmerdements ? Manifestement, non. Heureusement, la célébration de Michy Batshuayi a fait notre soirée.

Angleterre - Belgique, le foutage de gueule niveau international

1.

2.

3.

4.

5.

6.

7.

8.

9.

10.

11.

12.

13.

14.

15.

16.

17.

18.

19.

Panama - Tunisie, la consolante

20.

(allez, on s'en remet un petit coup)

21.

Allez, que tout ce petit monde se fasse sortir en huitièmes, ça leur fera les pieds.