« Les mots sont les passants mystérieux de l’âme » disait Victor Hugo. On pourrait ajouter que les mots sont aussi les passants du mystérieux du dictionnaire, car il existe dans notre langue tout un tas d’adjectifs aussi étranges qu’inattendus qui laissent penser que, parfois, le français est une langue faite par des gros défoncés.

1. Anadyomène

Anadyomène veut dire « qui sort de l’eau », on l’utilise avant tout pour parler de représentations de Vénus surgissant de la mer. Mais il convient également à toute personne en retour de baignade et qui veut se la jouer Alerte à Malibu ou baleine échouée sur le rivage.

Source photo : Giphy

2. Callipyge

Callipyge est un adjectif élégant et sympathique pour qualifier une personne avec de jolies fesses. Il permet ainsi de complimenter un arrière sans passer pour un cuistre.

3. Pétrogène

Pétrogène veut dire « qui est né de la pierre ». On te l’accorde, il est plutôt difficile à caser dans la vie de tous les jours. Sauf, pourquoi pas, en cas de rencontre avec la progéniture d’un paternel prénommé « Pierre », ou même d’une maternel, ou de tout autre individu doté d’un nom de rocher et ayant donné naissance.

4. Sinistrogyre

Sinistrogyre, littéralement « qui tourne à gauche », peut s’employer à la fois pour une voiture ou tes potes zadistes. On peut aussi dire l’inverse, « qui tourne à droite », avec l’adjectif « dextrogyre ».

Source photo : Giphy

5. Stéatopyge

On dit d’une personne qu’elle est stéatopyge quand elle a un derrière proéminent. Car, oui, le français a un mot pour dire que quelqu’un a un gros cul sans passer pour une langue de pute.

6. Ancillaire

Ancillaire désigne tout ce qui est relatif aux servantes, qu’il s’agisse des tâches quotidiennes ou de toute autre activité impliquant une employée de maison de type féminin. On parle, par exemple, d’amour ancillaire pour dire gentiment que quelqu’un fait zigzig avec sa bonne.

7. Turpide

On utilise le mot turpide pour qualifier les choses laides à l’intérieur, d’un point de vue moral, genre le magnifique meuble en chêne massif qui deviendra turpide dès lors qu’il pourrira ton existence en attaquant ton innocent orteil.

8. Tintinnabulant

Qu’il est joli ce mot ! Et il désigne un truc non moins joli car il signifie « qui tinte avec un son cristallin ». Un peu comme toi, bourré, qui imagine chanter comme Céline Dion.

Source photo : Giphy

9. Trismégiste

À l’origine, trismégiste est utilisé dans le cadre d’un courant mystique et alchimique se référant à Hermès trismégiste. Ces considérations faites, trismégiste signifie « trois fois très grand ». Quelle utilité ? Eh bien… Au lieu de parler de triple andouille, tu pourras parler de connard trismégiste, ça fera plus intello.

10. Melliflue

Comme son nom ne l’indique pas forcément, melliflue veut dire « qui a la douceur du miel »… oui oui, rien que ça. À Noter qu’on peut l’utiliser de manière péjorative pour parler de trucs tellement doux qu’ils en sont fades.

11. Lampadophore

Soit « qui porte des flambeaux »… Oui, il existe un mot pour ça. Et à part pour parler des gens qui portent la flamme olympique ou d’une personne qui prend régulièrement feu, il reste difficile à caser.

Source photo : Giphy

12. Oblong

Oblong, qui devient « oblongue » au féminin, parle d’un objet de forme plus longue que large et arrondi sur les côtés. Oui, il peut aussi être utilisé comme un moyen discret de parler de bite ou tout autre objet sexuel de même forme pouvant s’insérer dans diverses cavités corporelles.

13. Cespiteux

Cespiteux veut à peu près dire « qui pousse en petites touffes compactes ». Il est surtout utilisé en botanique, notamment pour parler champis et herbes de Provence. Mais on imagine aisément l’utiliser pour parler barbes de bobo et poils pubiens.

14. Ithyphallique

Si tu remarques un jeune homme ithyphallique, cela signifie que tu lui fais beaucoup d’effet car ithyphallique veut dire « avec le pipou en érection ». Voilà un adjectif qui donnera un peu de style aux sextos : « avec ta beauté callipyge tu me rends ithyphallique et je voudrais mettre mon engin oblong et trismégiste dans ton antre cespiteuse ».

Source photo : Giphy

15. Imparisyllabique

Mot connu des latinistes et qui, avec son copain « parisyllabique », sert à désigner les différents types de mots de la troisième déclinaison : civis, civis ; consul, consulis, bla bla bla… C’est donc la première fois que je peux utiliser cet adjectif dans la vie de tous les jours, ce qui est, en quelque sorte, l’accomplissement d’un rêve d’enfant.

Si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à commenter. Gros bisous.