Nous ne serons pas toujours limités à des déplacements dans un rayon de 100 kilomètres autour de chez nous mais parfois, il peut être bon de savoir qu’il ne faut pas forcément faire des bornes pour pouvoir trouver des choses intéressantes. En cela, Toulouse fait office de ville privilégiée par son emplacement. Pas loin des Pyrénées et de la Méditerranée, ni d’endroits mondialement célèbres comme Carcassonne ou Cordes-sur-Ciel, elle n’est surtout qu’à quelques dizaines de kilomètres de coins formidables et parfois moins connus à découvrir de toute urgence !

1. Monestiés (Tarn)

Sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, Monestiés est souvent délaissé en raison de sa proximité avec Cordes-sur-Ciel, le village médiéval que l’on ne présente plus. Pour autant, il y a ici largement de quoi s’émerveiller. En venant d’Albi ou de Carmaux, en transitant par une route boisée, juste avant de partir sur Cordes donc, Monestiés reste célèbre pour sa Mise au tombeau et son église du XVIe siècle et pour son côté très accueillant. L’été tout particulièrement.

3. Mirepoix (Ariège)

Figurant parmi les plus beaux village d’Ariège, Mirepoix brille grâce à son Palais épiscopal, à son ancienne cathédrale Saint-Maurice, sa Maison des Consuls et ses bâtisses à colombages entourant la superbe place et sa halle si photogénique. La place des Couverts autour de laquelle il fait bon flâner.

4. Mazamet (Tarn)

La ville de Mazamet est en elle-même très fréquentable. Pour autant, histoire de faire le plein de bon air et de nature, il est fortement recommandé de filer direction la Montagne noire, de pourquoi pas s’arrêter au tout nouveau pont suspendu pour en prendre plein la vue et de visiter le Musée du Bois et du Jouet. On peut ensuite randonner dans la forêt et filer vers Carcassonne… Ou bien rester à Mazamet et profiter de l’hospitalité des autochtones.

5. Les Monts-d'Olmes (Ariège)

Figurant parmi les stations de ski les plus proches de Toulouse, non loin de Foix, les Monts-d’Olmes reste très fréquentable été comme hiver. L’été pour la randonnée et l’hiver pour les sports d’hiver. Une station familiale, paisible, au pied des Pyrénées ariégeoises.

6. St-Antonin-Noble-Val (Tarn-et-Garonne)

En toute saison Antonin-Noble-Val sait accueillir les touristes. Autour du marché ou simplement au fil des rues, dans une nature généreuse, au cœur d’une région historiquement très riche. Un endroit où on peut admirer de nombreux monuments au charme discret mais certain, sur lequel Steven Spielberg jeta son dévolu, lui qui y a produit le film Les Recettes du Bonheur. Pas un chef-d’œuvre on est d’accord mais une excellente publicité pour Saint-Antonin.

7. Cahors (Lot)

Et plus particulièrement la partie située au bord du Lot. Là où il fait bon flâner, avant pourquoi pas de partir à la découverte du centre et de ses remarquables points d’intérêt. Alors oui, on peut tout à fait se demander ce que fait Cahors dans un top dédié aux coins méconnus situés près de Toulouse. Car c’est connu Cahors non ? Oui, mais probablement pas assez si vous voulez mon avis !

8. Plaisance (Aveyron)

Si vous voulez vous couper de la civilisation sans aller trop loin non plus, c’est l’endroit idéal. Minuscule village enfoui dans la verdure au bord du Rance, un affluent du Tarn, Plaisance est aussi charmant que paisible et porte en cela bien son nom. L’été, on peut y trouver de la fraîcheur, profiter d’une ombre bienveillante et se tremper les pieds dans le ruisseau. C’est beau, c’est vert, c’est l’Aveyron.

9. Saint-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne)

Garant d’une histoire très ancienne, dont il est possible d’admirer les vestiges, Saint-Bertrand-de-Comminges fait montre d’une richesse culturelle exceptionnelle. Un village bien sûr connu des habitants du coin, qu’il est urgent de découvrir. D’églises en cathédrales, de maisons anciennes en statue, de fontaines en petits ponts, ce ne sont pas les sites d’exception qui manquent.

10. Lisle-sur-Tarn (Tarn)

Près de Gaillac, Lisle-sur-Tarn et sa place aux arcades méritent assurément un détour. Là où un musée du chocolat régale les visiteurs alors que les rues racontent une histoire passionnante à quiconque sait écouter. Et puis il y a le vin. Non loin de Gaillac, Lisle-sur-Tarn a aussi les pieds dans les vignes ! Pour faire passer le chocolat, le vin, c’est parfait !

On aurait pu faire un top 50 !