Crédits photo (creative commons) : Theophilos

Après les bonnes raisons de voter de voter blanc, il eût été injuste de délaisser les abstentionnistes. Car on peut aussi avoir de bonnes raisons de ne pas aller voter. En voici 10.

  1. Vous êtes anarchiste
    Et comme dirait l'autre, choisir celui qui vous fera crever, très peu pour vous. Ce jour-là vous restez chez vous à recoudre vos drapeaux noirs en attendant l'autogestion.
  2. Vous êtes mineur-e
    La seule élection à laquelle vous pouvez participer, c'est celle des délégués de classe. A condition que ça ne vous bouffe pas trop de temps de récré.
  3. Vous êtes une feignasse
    Vous n'avez pas envie de vous traîner au bureau de vote. La simple idée de vous lever un dimanche vous épuise. Vous avez donc voté la couette dès le premier tour, adoptée à la majorité absolue.
  4. Vous êtes un chat
    Et vous n'avez que faire de la mascarade électorale puisque vous et vos congénères allez dominer le monde très prochainement, après la sieste de 15h très exactement. Mais en attendant, pour ne pas éveiller les soupçons, vous laissez vos esclaves aller voter afin qu'ils n'y voient que du feu. Vous êtes tellement rusés, vous autres.
  5. La paperasse administrative vous effraie
    Vous n'êtes pas inscrit-e dans le bon bureau de vote, vous vous êtes trompé-e dans les délais, vous n'avez jamais les bons papiers au bon moment: pour vous, aller voter relève d'un parcours du combattant. Et si vous n'êtes pas très à l'aise à l'idée de vous rendre dans un commissariat, vous ne pouvez même pas vous faire faire une procuration.
  6. Vous êtes sénile
    Et vous comptez bien voter pour la réélection du Général, parce que c'est pas tous ces petits branlotins qui vont remettre le pays sur les rails. Vous espérez tout de même être rentré-e pour le journal de Léon Zitrone. On préfère vous le dire tout de suite, vous allez au-devant de cruelles désillusions, même si une fois sorti-e du bureau de vote vous aurez oublié ce que vous étiez venu-e faire. Acheter des poireaux, peut-être.
  7. Vous avez peur
    Vous ne savez pas, vous n'êtes plus très sûr-e, et si vous faisiez le mauvais choix? Et si vous vous trompiez de bulletin? Si vous êtes claustrophobe en sus, on vous retrouvera en position foetale dans l'isoloir, vous balançant d'avant en arrière. Autant vous éviter une crise d'angoisse.
  8. Vous êtes étranger-e
    Une bonne raison d'attendre à la maison pour savoir à quelle sauce vous serez mangé-e.
  9. Vous êtes royaliste
    Vous n'allez pas participer à cette mascarade démocratique (fi l'horreur!) alors que le Comte de Paris et Duc de France se morfond à la Conciergerie en attendant de retrouver le trône qui lui est dû, grâce à une filiation endogamique vieille de plusieurs siècles. Et vous attendez de pied ferme ces partisans de l'Imposteur Corse et son engeance opportuniste afin de leur montrer qui mérite le plus d'être monarque.
  10. Vous êtes napoléonien-ne
    Et vous n'allez pas participer à cette mascarade démocratique (fi l'horreur!) alors que Jean-Christophe Napoléon se morfond à Saint Hélène à New-York en attendant de retrouver le trône qui lui est dû, grâce à une filiation endogamique vieille de plusieurs siècles. Et vous attendez de pied ferme ces fins-de-race d'orléanistes afin de leur montrer qui mérite le plus d'être monarque.

Et vous, vous allez faire le déplacement?