Il n'y a pas que Hadopi dans la vie. Saviez-vous que du surf à titre personnel peut être considéré comme une cause réelle et sérieuse de licenciement (sauf en cas de lecture de Topito bien sûr qui vient d'être déclaré d'intérêt publique) ? Alors autant faire un peu gaffe avant de vous faire virer pour utilisation abusive de Yourporn, ca fait mauvais effet sur un CV. Pas de panique, voici les 10 règles d’or pour surfer au bureau en toute sérénité (ou presque).

  1. Avant de surfer, les mesures de filtrages en application dans la société et les précédents (personnes ayant eu des problèmes à cause du surf), tu vérifieras.
  2. Ton contrat de travail et le règlement intérieur de ton entreprise, tu relieras.
  3. Avec l’administrateur réseau, pote, tu deviendras.
  4. Jamais, jamais, jamais sur des sites porno au bureau tu surferas. Jamais. Vraiment. Un petit peu ? Non.
  5. Du webmail pour le privé tu utiliseras, mais pour du professionnel, tu éviteras.
  6. Dos au mur et écran face au mur, tu seras.
  7. 90% des problèmes de surf aux bureaux sont provoqués par des contenus inappropriés affichés (et oubliés) sur les écrans : porno ou jeux (ben oui ! encore). Donc systématiquement ton écran avant d’aller à la machine à café, tu nettoieras et tu verrouilleras.
  8. Une copie de tes mails sur un disque dur tu sauveras.
  9. Les cookies et l’historique de ton surf, pour la forme, régulièrement tu effaceras.
  10. Au final pour surfer au bureau peinard, un poste de direction … dans une DSI… dans une société qui édite des jeux ou en lien avec des formes rebondissantes, tu convoiteras.

Et vous, vous en voyez d'autres ?

Top écrit par Lalourde, le site pour réussir son licenciement

Crédit photo (creative commons):ollycoffey