Crédits photo (creative commons) : topito.com

Personne n'aime faire des corvées. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'on les appelle "corvées". L'idée de les faire exécuter par des enfants peut donc sembler une alternative acceptable. Malheureusement, en dehors des usines en Chine, les enfants renâclent à se sortir les doigts et, s'ils sont avares d'efforts, ils sont plus que prolixes en excuses bidons quand il s'agit de se défiler, les petits salauds.

  1. "Et si je casse les verres en vidant le lave-vaisselle ?": ce sale petit fourbe est une telle feignasse qu'il feindra une débilité avancée pour ne pas vider le lave-vaisselle. Dans ce cas mon roudoudou, tu es aussi trop manche-à-couille pour jouer à la DS, je vais donc te la confisquer et puis je vais te déduire de mes impôts, aussi, que ça me rapporte un quelconque avantage d'avoir un gosse handicapé.
  2. "J'peux pas je fais mes devoirs"/"je prends ma douche": étrangement, l'enfant est occupé à faire quelque chose qu'il déteste en temps normal. Et il/elle poussera le vice jusqu'à vous répondre "j'peux pas, je passe l'aspirateur" quand vous lui demanderez de faire ses devoirs ou de se doucher. Donc vous savez ce qu'il vous reste à faire: lui demander EXACTEMENT l'inverse. Les gosses sont épuisants.
  3. « Mais non, j’ai pas besoin de ranger ma chambre»: variante: "c'est un bordel organisé". Bien sûr. C'est pour ça que tu as lancé une mission de spéléologie pour retrouver tes jouets. Si l'enfant se complaît dans sa porcherie, autant stocker les poubelles directement dans son cloaque. On verra s'il/elle est toujours heureux(se) comme un petit cochon dans sa mare de boue avec une invasion de cafards.
  4. « A quoi ça sert de faire mon lit, je dors dedans ce soir ? » : bonne question. A quoi ça sert de laver ton linge, il va être sale dans une semaine. Dans un même ordre d'idée, à quoi ça sert de te laver, tu vas te salir, à quoi ça sert de te nourrir, tu auras encore faim. Si on suit ton raisonnement d'éternel recommencement, on devrait te laisser crever de faim avec ta crasse comme seule compagne de misère. Pas sûr que la DDASS soit d'accord.
  5. « Pourquoi c’est moi qui dois ranger mon linge ? C’est toi la mère ! »: alors là tu vas simplement t'en prendre une, gamin(e).
  6. :« Je suis trop petit(e) pour atteindre les assiettes dans le placard »: mais bien assez grand(e) pour vider la boîte de Ferrerro Rocher en clandé dans le même placard. Bizarre, la façon dont ils deviennent subitement trop cons pour grimper sur une chaise, ça doit cacher quelque chose.
  7. "Je suis trop crevé(e) pour débarrasser la table": alors tu devrais aller te coucher tout de suite, et pas de console sous les draps. D'ailleurs pour que tu dormes bien on va te couper le courant et te séquestrer. C'est pour ton bien.
  8. « J’aime pas faire les courses et en plus je risque de me perdre dans les rayons »: si tu arrives à te paumer dans une supérette de cinq rayons que tu traverses les yeux fermés pour t'acheter des bonbons en rentrant de l'école, c'est que tu es complètement abruti(e). C'est pas à l'école qu'on devrait t'envoyer, c'est au zoo.
  9. « Laver le sol de ma chambre c’est dégueulasse »: ce qui est vraiment dégueulasse, c'est le sol de ta chambre que tu considères comme un garde-manger.
  10. « Pourquoi je dois faire tous ces trucs ? »: parce que Maman/Papa a autre chose à faire, comme par exemple écrire des tops. Toi aussi tu pourras, quand tu auras rangé ta chambre.

Top écrit par Butterfly.