Alors tu vois mon fils, ben la FIFA, c'est un peu comme l'ONU. Mais pour le foot, et leurs casques bleus, ils jouent en noir. C'est une organisation très très vieille, comme les monsieurs qui sont dedans, oui un peu comme la communauté de l'anneau si tu veux, et qui fait de grandes réunions pour décider où se fera la prochaine grande fete mondiale du ballon rond. Et aussi s'il faut mettre de nouvelles règles dans le foot, mais ça, ça n'arrive jamais. Il décide aussi régulièrement de "qui c'est le plus fort". Et le classement de Mai 2010, ça donne ça.

  1. Brésil: eux c'est les jaunes, ils sont toujours devant dans le classement parce qu'ils gagnent une fois sur 2. Là bas, dans leur pays, tu rêves d'aller jouer en Europe pour gagner plein d'argent et après, quand tu as le mal du pays, la saudade, et que tu es un peu gros, tu rentres et c'est un pétrolier qui paye ton salaire. Pour eux le foot c'est très important. A peu près autant que se faire refaire les seins et les fesses. C'est le pays aux 5 étoiles.
  2. Espagne: eux en ce moment, ils sont très en forme et ridiculisent un peu tous les autres. Mais quand la grande fête arrive, souvent ils perdent comme des nazes, et après il disent que "l'important c'est surtout les clubs", alors c'est pas grave. Oui un peu comme toi quand tu te cognes et que tu dis "même pas mal" en boitant. On appelle ça l'honneur ibérique.
  3. Portugal: avant sur les photos ils avaient tous des moustaches, mais maintenant, tout ça, c'est fini. Aujourd'hui ils sont tous beaux, leur chef il fait des abdos toute la journée en se mettant du gel, surement pour faire peur aux autres. Ils sont souvent très bons, mais ils ne gagnent jamais rien. Et perdent en demi finale contre nous, tu verras.
  4. Pays-Bas: eux c'est facile, ils ont des maillots oranges, ça se remarque, y'a qu'eux. Ils sont chacun très forts, font plein de dribbles, mais ils voudraient jouer avec 11 ballons, oui un chacun, et ça tu sais, c'est pas possible. Un jour peut-être ils se diront qu'ils ont tout à gagner à être pote et à jouer ensemble. Mais aujourd'hui c'est pas du genre à prêter leurs jouets les oranges.
  5. Italie: depuis que le foot existe, ils sont là. Ce sont les derniers à avoir gagné. Et même si en ce moment ils donnent l'impression de vieillir un peu plus vite que les autres, tu en entendras parler encore quand tu grandiras. Et si l'un d'entre eux te parle de ta soeur sur le terrain, passe ton chemin, c'est un vieux piège.
  6. Allemagne : longtemps, on les aimait pas. Parce que c'étaient nos voisins et sans trop savoir pourquoi, souvent, on n'aime pas trop nos voisins. Et puis aussi parce qu'ils gagnaient tout, tout le temps, à la fin. Et donc qu'ils nous battaient, parfois en trichant un peu même qu'on disait, même si c'était pas vrai. Ou pas vraiment. Tu vois, même quand on dit qu'ils jouent pas bien, ben ils sont toujours là. Un peu comme la maman de ta maman, on l'aime juste un peu, elle se pointe ici tous les dimanches, et on finit par s'y faire.
  7. Argentine: c'est l'autre équipe à suivre, avec un joueur à peine plus grand que toi, mais très fort, le plus fort de tous. Et son entraineur il était très fort aussi il y a presque 30 kilos, même s'il laissait trainer sa main un peu partout. Si un jour tu triches, dis que ça vient d'en haut en faisant un signe de croix, des fois, ça marche.
  8. Angleterre: ce qui est marrant avec les anglais mon petit c'est qu'à chaque fois qu'ils vont à la grande fête, ils sont persuadés qu'ils vont gagner. Et à chaque fois ils se font rétamer. Sauf une fois quand ils avaient invité tout le monde chez eux et qu'ils ont crié plus fort que tout le monde qu'ils avaient gagné, même si on n'en est pas sûr. Dans le foot, ils sont très riches, mais ça ne leur a pas encore servi pour gagner souvent avec leur maillot aux trois lions.
  9. France: une fois, nous on a gagné et deux autres fois, on a failli. C'est pour ça qu'on est encore dans ce top 10, parce que sinon en ce moment, on joue un peu comme des pieds. Oui je sais, ça se joue avec les pieds le foot, mais là ça veut dire qu'on est assez nul et que papa hésite parfois à changer de chaîne pendant le match. En fait, on ne s'en est jamais remis d'avoir gagné une fois. Du coup, quand on perd, ça devient une catastrophe alors que pendant longtemps c'était juste assez normal. Et pourtant, il va bien falloir s'y faire...
  10. Croatie: Tout classement a son enigme, fils.

Et vous, il vous inspire quoi ce classement ?

Footeu-se dans l'âme ? On a déniché les gadgets les plus cool :