Crédits photo (creative commons) : Stuck in Custom

Paris est plein de gens qui ne sont pas de Paris. Et comme ces gens qui viennent d'ailleurs, il m'est parfois difficile de me sentir d'ici. Alors je me dis qu'un jour venu j'irai ailleurs, sans savoir si je le ferai vraiment, sans savoir si j'y crois même réellement. Mais par moment aussi, fugaces, je lève la tête et je souris, prenant conscience de ma chance de pouvoir vivre ici, comme regrettant déjà les jours où ce ne sera plus le cas. 10 petits moments qui me font aimer Paris, comme ça, pffft...

  1. Quand je longe la seine sur les quais, la nuit, derrière les fenêtres d'un taxi
    Et redécouvrir, derrière une vitre la majesté du Musée d'Orsay, le mystère de la Conciergerie, la beauté de l'Ile Saint Louis...
  2. Quand un japonais (ou un Mexicain) se tourne vers moi pour me demander où se trouve Beaubourg (marche aussi d'autres l'Opera Bastille, ou le Louvre
    J'ai donc l'air d'ici, je ressemble à "celui qui saura".
  3. Quand j'accepte de me perdre en changeant mon chemin habituel
    Et que j'adopte à nouveau le regard d'un touriste, "chez moi".
  4. Quand je parcours la liste des spectacles auxquels je n'irai pourtant surement pas
    Paris, c'est le domaine des "possible", de ce que l'on pourrait faire, peut-être, un soir.
  5. Quand Paris se vide les 15 premiers jours du mois d'août
    Et reprend la respiration d'un ville normale, quand les murs semblent s'écarter.
  6. Quand le soleil se couche sur les Jardins des Tuileries et la Concorde au moment où je ferme mon livre, assis sur un banc, les jambes toutes endolories
    C'est pas tous les jours, mais c'est un jour qui reste.
  7. Quand il pleut le temps d'une balade le long du Canal Saint Martin
    La mélancolie na jamais tué personne. Nostalgique, nostalgique, est-ce que j'ai une gueule de nostalgique ?
  8. Quand je rencontre quelqu'un que je connais, par hasard (à part dans ma rue évidemment)
    Dans Paris et ses millions de passants, ça reste rare. Alors quand quelqu'un vous fait sentir "moi parmi d'autre" et pas seulement comme "un de plus", on en profite.
  9. Quand la nuit qui tombe découpe le ciel de milliers de petites cheminées
    Et même si ça fait un peu clichés de ricain sur Paris, tous les soirs ça marche aussi pour moi. Au fond je ne dois être qu'un touriste :-).
  10. Quand je la quitte, quelques temps
    Le temps de laisser l'envie d'y retourner prendre corps.

Et vous, quels sont les petits moments qui vous font aimer Paris ?

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.