Après Sarko et Le Pen, voici quelques-unes des mauvaises raisons de dire qu'on ne votera pas pour Ségolène-Royal-la-poitevine. On peut vouloir ne pas voter pour elle, mais pas pour ça. En politique après l'image, il reste les idées. Au oui c'est vrai on avait oublié tiens.

  1. C'est une femme: ben on est en 2007, ça parait con, mais c'est comme ça, faut encore le dire. Alors oui, y'a eu Edith Creson, mais côté homme y'a aussi eu Giscard. Donc match nul.
  2. Elle s'appelle "Royal": c'est vrai que c'est pas le meilleur nom pour se dire de gauche, mais Hollande pour représenter la France, ça aurait pas été beaucoup mieux.
  3. Elle parle lentement un peu comme si elle faisait toujours la dictée de Pivot: ça laisse de temps de comprendre tu me diras, mais bon. Fidel castro et ses 16 heures de discours n'a qu'à bien se tenir.
  4. Elle choisit, il parait, les fringues de Fraçois Hollande: Bon ok, ça le boudine. Mais les pièces jaunes avec François, ça aurait même de la gueule non ?
  5. Elle invente des mots quand elle est en manque d'idées: Fan de maître Capello ? On crie au scandale mais le monsieur de l'UMP parlait d'héritation au lieu d'héritage la semaine précédente de la "bravitude". Re-match nul
  6. Elle va parfois jusqu'à s'habiller en habit traditionnel pour faire un peu plus du cru: Le ridicule ne tue pas, alors vive les chapeaux en dentelles
  7. Elle a été précédée par Brice Lalonde au ministère de l'environnement en 1992: ça c'est vrai que c'est dur :-)

Et vous, vous en voyez d'autres ?

Crédits photo (creative commons) : idf-fotos