Il y des signes qui ne trompent pas... Un de ces quatre, tes parents vont te parler, un sourire gêné aux lèvres et les mains se tortillant sur leurs genoux, de petits copains/copines, ou de sorties le soir, voire pour les plus malchanceux d'entre vous de ton irrespect croissant. Un mot reviendra couramment tout au long de cette discussion qui prendra de plus en plus l'aspect d'une punition particulièrement cruelle: "adolescence". Mais comment as-tu pu en être arrivé là? Quelles ont été les signes avant-coureurs, ceux qui t'annonçaient cette période de troubles en devenir? Quelles sont les désillusions qui montrent que tu as quitté l'enfance? De grandes et nobles questions, mon cher Watson. Un top qui fait suite à celui là

  1. Eh non, jamais tu n'iras à Poudlard affronter d'affreux mages noirs: Et te jeter dans le vide ne te fera jamais pousser d'ailes.
  2. Ton père est bedonnant et ne tiendra jamais plus de 2 secondes face à Chuck Norris: et encore.
  3. Le père Noël n'existe pas: Pour les gourmandes il y a aussi la version "Cloches de Pâques", toute aussi désespérante.
  4. Elever une famille Playmobil ou construire des murailles de Kapla n'a jamais nourri personne: Quoique, le démineur, lui...
  5. L'homme nu caché dans le placard de maman n'est pas un ami du travail venu l'aider dans le déménagement de l'appart: Il avait l'air sympathique le bougre...
  6. On finit toujours par mourir: Et heureusement, en ce qui concerne la vieille tante Huguette, que la moustache vaguement décolorée n'a jamais trompé personne.
  7. Les p'tites filles ne sortent pas des roses et les garçons des choux: Ca avait beau expliquer l'odeur pourtant...
  8. Les adultes ne disent pas toujours la vérité: Marche par exemple lorsqu'ils assurent n'avoir jamais désobéi à leurs propres parents, eux.
  9. Il existe d'autres carrières professionnelles que pompier ou infirmière: Syndicaliste par exemple...
  10. Topito n'est pas le site le plus fréquenté de la Toile: mais presque...

Et vous, vous en voyez d'autres ?

Top écrit par Maya

Crédit photo: Lubs Mary