On peut faire ce genre top sans être un vieillard en fin de vie. Oui même qu'on estime en être à moins de la moitié. Pas besoin d'attendre d’être ratatiné, usé, fourbu pour faire la liste des choses qu’on accumule dans sa vie. Déjà maintenant, on en pas mal, on n’ose même pas imaginer ce que cela donnera quand on aura atteint le siècle ! Au fil du temps qui passe, des anniversaires, des cadeaux, des choses qu'on ne jette jamais, 10 exemples de ce que l'on accumule tous un peu...

  1. Des objets inutiles: sur la cheminée, la photo du joli chérubin a de la gueule. Admettons pour celle là. Mais la petite statue en plâtre là, c'est obligé ? La cheminée a une taxe fixe et bientôt même c'est tout la pièce qui devient trop petite. Et c’est sans compter les cadres, les bibelots tout moches, la vaisselle de mamie, les coquetiers, la trousse à outils de tonton, et tous les autres objets qui nous encombrent à la longue mais qu'on n'ose pas jeter, sans trop savoir pourquoi. C’est quand la prochaine brocante ?
  2. Des souvenirs: Ils encombrent notre cave, des cartons et notre mémoire. La nostalgie peut être une puissante emmerdeuse. Une photo froissée, une date, un savoureux mélange de plaisir et de pincement au coeur. Des bons et des moins bons. Même celui de Rex, le chien de Tata, quand on lui a refilé de la mort aux rats.
  3. Des amis, des vrais: « on choisit ses amis, on choisit pas sa famille » chantait Renaud. Dans une vie, les amis vont et viennent au gré de notre évolution. Mais les fidèles restent. Toujours.
  4. Des regrets : « vaut mieux avoir des remords que des regrets » dit l’adage (promis, c’est la dernière citation). Ouais. Mais on a souvent les deux. L'équivalent des souvenirs, mais en nettement moins glamour. Mais pourquoi, je l’ai pas embrassée ce jour là ????
  5. Des lettres : il y a plusieurs sortes de lettres. Celle, par exemple, du banquier qui vous relance à propos de votre découvert ou celle de votre bienaimé(e) il y a 20 ou 40 ans. Tous ces petits papiers jaunis par le temps, toutes ces cartes postales restent chères à notre âme. Par hasard, on tombe sur le carton qui les protège précieusement. 3 heures plus tard, assis par terre, on se retrouve à poursuivre leur lecture. Les larmes aux yeux souvent.
  6. Des documents extraordinaires, ou pas: les bulletins de paie : à vie. Comme beaucoup d’autres types de documents. Alors, on garde tout. Même la facture de notre première console de jeux. Au cas ou. Mais au cas ou quoi en fait ?
  7. Des livres: certes, ça va peut être pas durer avec leur dématérialisation. Mais c’est sans compter sur tous ceux qu’on a déjà acheté, ceux qu’on a emprunté à nos amis et qu’on a jamais rendu (bds incluses), ceux qu’on avait pour la classe de Français au collège et lycée... Les étagères commencent même à former un u avec le poids. On en lit et relit. On adore, le soir, la tête sur l’oreiller (ou sur la plage) découvrir qui a tué la victime en tournant frénétiquement les pages.
  8. Des satisfactions: quand on voit tous les projets qu’on a réalisés, tous les pays ou régions qu’on a visités, on peut être fier de soi et endosser la cape du Héros. Même si le monde entier s’en fout royalement, le simple fait de se remémorer les obstacles surmontés, on a le cœur qui bondit de joie. Ça n’a pas de prix. Même avec une Mastercard.
  9. Des connaissances : à l’inverse d’amis ou de famille, ces connaissances peuvent être tout aussi bien positives que négatives. On les a connues. Point. Parfois, certains auraient mérités de ne pas l’être d’ailleurs, mais on n’y peut rien.
  10. De l’âge, si tout va bien: ca parait con à l’écrire (donc, je suppose à le lire), mais de ce coté là, tout le monde est à la même enseigne. Il est d’ailleurs conseillé d’en cumuler un max. Parait qu’en plus la sagesse va avec.
  11. Des Tops : le petit bonus. Pas encore trop répandu, sinon par une tranche bien infime de la population (pour ne pas dire microscopique). Mais certains pourront se vanter, quand arrivera l’heure, d’avoir accumulé ce type de listes :-)

Crédits photo (creative commons) : Neil