tampon

La route est le lieu de tous les dangers (avec les piscines pleines de requins). Différents facteurs peuvent aggraver son cas. La météo, la qualité de la route, la vitesse, la fatigue du conducteur voire son énervement. Différents facteurs peuvent aggraver ce dernier. Parmi ces facteurs, le comportement de certains automobilistes qui paraissent avoir pour seule ligne de conduite que d'énerver leurs compagnons routiers. Vous les reconnaitrez.

  1. L'ami des deux-roues
    Le deux-roues peut être énervant en se faufilant au milieu des bouchons, mais c'est de bonne guerre. L'ami des deux-roues, lui, est juste un sale con. Il fait un grand écart pour laisser passer les motards et recevoir, en guise de remerciement, un signe du pied ou de la main. Ça le remplit de bonheur et cette manie fait partie de ses anciennes principales motivations pour obtenir le permis.
  2. Celui qui cache son jeu
    Surtout pas de clignotant pour celui-ci (il a sûrement de bonnes raisons pour ça). Le clignotant ça fait ringard et débutant. Le code de la route lui est complètement étranger, tout comme la manière de conduire une voiture d'ailleurs. Warning!
  3. Celui qui ne se fera pas encore baiser par un radar
    Aux panneaux indiquant un radar à proximité, il freine et ralentit à 30 km/h en dessous de la limite de vitesse exigée par le radar. Si vous vous demandiez à quoi étaient dus certains ralentissements dans des endroits impromptus, ne cherchez plus.
  4. L'orgueilleux
    Vous le connaissez bien. Il a moins de neurones que sa voiture n'a de roues (roue de secours non comprise). C'est l'abruti qui accélère lorsque vous essayez de le dépasser. Et si vous réussissez, il tentera de vous doubler aussitôt en guise de vengeance. Ça peut durer assez longtemps parce que l'orgueilleux est têtu. En plus d'être con.
  5. Le désinvolte
    C'est celui qui se gare comme une merde par exemple (pour de multiples raisons). Il ne se gêne pas non plus pour slalomer entre les voies dans les embouteillages. Doubler par la droite et suivre les ambulances sont, dans son esprit, des preuves d'intelligence.
  6. Celui qu'il ne faut pas faire chier aujourd'hui
    Le fameux conducteur adepte de la queue de poisson, des appels de phare pour annoncer son dépassement et des coups de klaxon. C'est le super crétin qui vous colle bien au cul pour montrer qu'il est pressé. Même s'il ne l'est pas et que vous arpentez une route de montagne particulièrement étroite et glissante.
  7. Le flambeur
    Il porte des gants au volant (ou alors il a un grip directement sur le volant) et croit que tous les automobilistes font la course avec lui. Il conduit comme un vrai malade. Du coup, vous allumez autoroute FM et le soupçonnez d'être à l'origine de chaque accident commenté.
  8. Le gros dégueulasse
    Quel merveilleux spectacle sur une départementale : une fenêtre passager qui s'ouvre, un sac plastique rempli de vieilles merdes qui s'en échappe et termine son périple dans le fossé, Homme 1, Nature 0. Mais le gros dégueulasse a de solides arguments : il paie ses impôts, c'est pas à lui de trier ses déchets. Et de toute façon, tout est plus ou moins biodégradable...
  9. Celui qui ne croit plus en l'espèce humaine
    Dans le doute, il préfère envisager le scénario du pire, "tu vas voir qu'il va griller le feu ce con-là... je le sens pas, je m'arrête au vert!". Il pense être en permanence dans l'angle mort des véhicules qui l'entourent et fait des appels de phares toutes les 5 secondes pour se signaler. Un accident sur le bord de la route? Certainement des pirates! Accélère!
  10. Celui qui pense que tout peut se régler avec un coup de klaxon
    Dans un bon gros bouchon, vous entendrez toujours un abruti ou deux klaxonner. Pourquoi? Est-ce possible de croire un instant qu'un coup de klaxon peut fluidifier le trafic une veille de pont? Est-ce vraiment envisageable que les gens disent "écartons nous vite, y'a un mec qui a klaxonné!"

Et vous, vous en voyez d'autres?

Top inspiré par Jblemesnil

Crédits photo (creative commons) : alecea