Crédits photo (creative commons) : minds eyes

La septième agglomération des Etats-Unis est célèbre pour ses plages clinquantes et son climat tropical. Elle apparaît dans plusieurs séries télévisées, films et jeux vidéos, toujours avec l’image d’une ville paradisiaquement superficielle. Pourtant, Miami, ce n’est pas que le luxe et le sable doré. C’est aussi un centre culturel, fort de ses nombreuses salles de spectacles, de musées, parcs et zoos ; mais c'est aussi un fief de la culture hispanophone. A noter que Miami et Miami Beach sont deux villes différentes que nous couvrons avec ce top.

  1. South Beach: le coin est célèbre pour plusieurs raisons : d’une part, l’Art Déco district rassemble la plus grande collection architecturale de ce mouvement. Des centaines d’immeubles pastels font honneur à ce style excentrique. Mais surtout, le mercure a la réputation de grimper… à la tombée de la nuit. Tenue correcte exigée dans les très sélectives boîtes du coin, où vous pourrez fricoter avec la plus grande concentration mondiale de Botox, d’UV et de stéroïdes.
  2. Le Metrozoo : il n’y a pas que sur les plages de Miami que l’on peut observer des créatures insolites. Il existe aussi de véritables animaux exotiques qui n’ont rien à voir avec la chirurgie esthétique, et c’est au Metrozoo que ça se passe.
  3. Little Havana : un quartier cubain en plein cœur d’une ville américaine, c’est encore plus improbable que de construire un mini-Londres à Paris, et c’est pour ça que la visite est indispensable ! Bâti par des immigrés cubains, le quartier a conservé toute son authenticité et son cachet. Pour ceux qui voudraient faire un petit trip à Cuba légalement, sans transiter par le Canada ou le Mexique.
  4. Design District : comme son nom l’indique, le Design Disctrict rassemble boutiques à la mode, galeries d’art, antiquaires, cabinets d’architecture et bâtiments de style Art Déco. Le boom date de 2009, depuis le jour où Christian Louboutin a décidé d’investir les lieux. Oui, quand Topito s’est installé à Paris ça a fait pareil.
  5. Le musée et les jardins Vizcaya : l’homme d’affaire James Deering a choisi Miami pour faire bâtir sa résidence d’hiver, pour laquelle il a fait venir des matériaux et meubles de toute l’Europe. A l’origine, elle s’étendait sur 73 hectares et comportait une ferme et les résidences du personnel. A force d’être hérité et cédé, le domaine ne fait « plus que » 20 hectares et sert parfois de décor aux rencontres et visites officielles.
  6. Parrot jungle island : le jardin des perroquets abrite plus de 1100 oiseaux exotiques : un véritable festival de couleurs chatoyantes ! Une belle cacophonie aussi.
  7. Le Seaquarium : ce très intéressant parc marin propose huit spectacles quotidiens ainsi que la possibilité d’entrer dans les bassins pour s’approcher des dauphins. La vedette du parc est incontestablement Lolita, un orque aussi fou qu’un phénomène.
  8. Le parc national d’Everglades : classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, il permet de protéger certaines espèces menacées comme la panthère de Floride. Il est possible de s’y promener et d’y camper, mais la baignade y est déconseillée étant donné la faune qui prospère dans ses eaux (alligators, crocodiles, requins, barracudas…) A moins que vous parliez Fourchelangue.
  9. Monkey Jungle Park and Research Center : la jungle des singes présente une configuration surprenante : les singes s’y ébattent en liberté, tandis que vous parcourez leur domaine dans un réseau de tunnels grillagés. Attention en les nourrissant, les singes sont malins et affamés, et surtout, il n’y a pas de gamine bilingue pour dire à Chipeur d’arrêter de chiper.
  10. L’Adrienne Arsht Center for the Performing Arts : Miami est aussi une ville culturelle, la preuve en est avec cette immense salle de spectacle entièrement dédiée aux arts de la scène. Evidemment, vous ne vous attendez pas à de la sobriété pour autant. Welcome to Miami.

En ville et dans les alentours vous pourrez aussi visiter le parc de Biscayne, le centre culturel Metro-Dade, le mémorial de l'holocauste, le château de corail, Little Haïti, le musée d’art contemporain…

Sources : Miami About, Miami Info, Timeout, Miami Welcome.

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.