closed.jpg
Pour ceux qui ne l'auraient pas remarqué hier, jouons franc jeu: hier Topito était down. Out. Zip. Nada. On a d'abord cru à un hack (c'est arrivé), à un complot américain pour lutter contre nos commentaires élogieux sur Bush, à l'ombre de Nicolas S qui ne souhaite pas qu'on parle de sa douce Cecilia... Rien de tout ça, la réalité était beaucoup plus basique. Le web c'est révolutionnaire, mais au final ça marche comme la vie normale: si tu payes pas, tu dégages

  1. Ne pas payer ses factures à son hébergeur: ben oui figurez-vous que Topito, ça nous coute de l'argent

Trois tentatives de suicide, des mails, des commentaires désespérés réclamant notre retour, c'est trop. Ca n'arrivera plus. A demain