athens

Crédits photo (creative commons) : caribb

Ca y est, c'est la rentrée. Avec un peu de chance vous faites partie de ces jeunes personnes qui vont découvrir les joies du lycée, et si vous êtes encore plus chanceux vous avez pris grec en option. Vous commencez à regretter parce que «ça fait quand même 3h de plus que les autres par semaine», mais pas d'inquiétude, vous avez bien fait. Voilà 10 raisons de ne pas abandonner dès le premier cours...

  1. Pour dire non au latin
    Le latin vous en avez soupé. En plus vous pensiez pouvoir arrêter au bout d'un an alors qu'en fait que dalle, 3 ans de rosa-rosae-rosum. Vous n'avez clairement pas le niveau d'un 3ème année en latin alors vous dîtes stop. Donc autant prendre une option pour laquelle on n’est pas attendu au tournant avec un contrôle de déclinaisons dès la première semaine. Et si vous ne faisiez aucune option avant, le grec, c’est quand même plus simple que le latin. En tout cas au début.
  2. Pour se retrouver dans une bonne classe
    Oui, les classes à options sont souvent celles rassemblant les latinistes, hellénistes et espagnols 3ème langue parce qu'allemand LV1. Un bon groupe de têtes d’ampoule, et aucun risque de se retrouver dans la classe rassemblant 18 redoublants et 4 mecs qui bavent et ne savent pas épeler leur prénom. Ce qui, sur le fond, est quand même moins drôle quand même.
  3. Pour pouvoir se la péter et dire un truc en grec
    En plus vous pouvez dire à peu près n'importe quoi puisque personne ne comprend. Au bout de quelques mois vous pourrez par exemple sortir «Ouke la bonne poline alla gar elpis elfé kaka», une phrase toute bête signifiant «ils ne prirent pas la ville, mais l’espoir est mauvais». Sinon vous pouvez apprendre les premiers vers de l'Odyssée et vous ferez fureur lors de vos soirées mondaines.
  4. Pour enrichir sa culture générale d'histoires atroces
    Ce qui est bien en cours de grec c'est qu'on a aussi des cours de mythologie. Plongez-vous dans les affres de la mythologie grecque, avec inceste, ragoût à base de mômes, un Zeus complètement obsédé, du foie mangé tous les jours par un aigle, un rocher à pousser sans cesse en haut d’une colline, et moult autres réjouissances. Autant d'exemples que vous pourrez toujours réutiliser en philo.
  5. Pour apprendre des mots marrants et un tout nouvel alphabet
    Le grec ancien a plein de mots assez amusants et particulièrement inutiles. Il y a ainsi un mot pour dire «devenir ailé», ce qui, il est vrai, ne vous servira pas des masses. En revanche, il est très plaisant d'apprendre de nouvelles lettres. Vous verrez, réciter l'alphabet deviendra votre passe-temps favori.
  6. Pour aller en Grèce ou en Sicile avec la classe
    C'est un avantage non négligeable, mais si rien n'est sûr : en prenant l'option grec vous partirez peut-être à la découverte d'Athènes, des musées, de l'acropole, ou bien vers la magnifique Sicile. C'est quand même autre chose que 3 semaines dans la Rhur.
  7. Pour avoir des points en plus au bac (soyons francs)
    Le but principal de l’option au lycée, c’est bien ça: avoir des points bonus (on se plante, ça fait rien, on réussit, on ramasse. Tout bénef !). De quoi obtenir une mention, ou juste le bac. Coefficient 2, tous les points au-dessus de la moyenne sont rajoutés. Que demander de plus ?
  8. Pour pouvoir fièrement lire ce qu’il y a écrit en grec sur les emballages
    Bon là, l'utilité est plutôt réduite, c'est vrai. Mais qui n'a jamais scotché le paquet de céréales au petit dej en lisant tous les ingrédients ? Maintenant vous pourrez aussi lire fièrement la liste des ingrédients en grec sur vos Coco Pops, et ça, ça n'a pas de prix.
  9. Pour pouvoir se la raconter en maths et en physique
    «Monsieur/madame, vos sigma sont mal faits, et les delta aussi d’ailleurs». Vous allez passer pour un petit con, c'est vrai, mais remettre en place un prof de math est un plaisir rarement égalé.
  10. Pour regarder des bons films à la fin de l’année
    En anglais on a traditionnellement droit à Forest Gump pour la septième année consécutive, et en espagnol vous aurez sûrement le droit de chanter un Manu Chao avant de regarder un Almodovar. En grec, vous aurez droit à de la nouveauté, du frais. Vous pourrez regarder un vieux péplum avec effets spéciaux à base d’aquarium et de pâte à modeler, ou si vous avez de la chance et que vous êtes persuasif, "L'Attaque de la Moussaka Géante". C'est mieux non ?

Allez, bonne rentrée aux hellénistes et aux autres !